News

Collecte et consolidation des données complémentaires de l’éducation

19/04/2021
Libreville, Gabon
04 - Quality Education

Dans le cadre de la deuxième phase du projet « Appui à la production des statistiques basiques et à l’élaboration du Plan sectoriel de l’éducation », la cellule technique dudit projet s’est réunie pendant 2 semaines au travers d’un atelier en vue de consolider les données complémentaires à l’annuaire statistiques de l’éducation 2018/2019 devant faciliter le diagnostic du secteur en vue de l’élaboration de son plan sectoriel.

Cette phase fait suite à la mission d’experts, à Libreville, du Bureau régional de l’UNESCO basé à Yaoundé et du Bureau internationale de l’Education (BIE), de mars dernier. Il s’agissait d’un transfert de compétences qui devaient permettre aux experts gabonais d’être suffisamment outillés pour la consolidation des données nécessaires à la réalisation du diagnostic puis initier la rédaction du Plan intérimaire.

En effet, au cours de la phase 1 du projet, les experts nationaux ont collecté les données dites « primaires » en sillonnant les différents établissements du pays. Ces dernières ont permis de produire l’annuaire statistique de l’éducation du Gabon 2018/2019, qui sera présenté officiellement dans les tous prochains jours.

Pour un analyse sectorielle pertinente, il faut une série de données sur au moins 3 ans d’où cette collecte de données dites « secondaires » car collectées auprès des administrations publiques et simplement par des recherches documentaires.  Ainsi, cette collecte concerne non seulement les données scolaires 2015, 20106, 2017 et 2020, mais aussi toutes les informations relatives au secteur de l’éducation durant cette période comme par exemple les dépenses de l’Etat dans le secteur de l’éducation (bourses, salaires, coûts, construction d’établissements…), le budget investi par les organismes internationaux comme la banque mondiale, l’UNESCO, l’OIF…. Il s’agit de données susceptibles de faciliter l’analyse sectorielle aux fins de l’élaboration du Plan sectoriel de l’éducation du Gabon. Compte tenu des solutions urgentes que nécessite son système éducatif, le gouvernement gabonais a instruit l’équipe de coordination l’élaboration d’un plan sectoriel intérimaire de 3 ans.

Pour satisfaire à cette exigence du gouvernement, le Bureau de l’UNESCO à Libreville est accompagné par les experts du Bureau régionale et l’Institut internationale de planification de l’éducation (IIPE) – pôle Dakar.

Le projet « Appui à la production des statistiques basiques et à l’élaboration du Plan Sectoriel de l’éducation du Gabon » est mis en œuvre par l’ensemble des directions générales techniques des ministères en charge de l’Education sous le lead du Ministère de l’éducation nationale avec l’appui technique de l’UNESCO et du soutien financier de la Banque mondiale, l’Agence française de développement, l’UNICEF et l’UNFPA.

Il vise l’amélioration de la gouvernance, l’accès et la qualité de l’éducation, d’une part; de favoriser une éducation plus inclusive et un apprentissage tout au long de la vie, d’autre part. Ceci passera par « l’amélioration des curricula – programmes scolaires – afin de les adapter aux besoins réels de la société en lien avec la transformation des matières premières en produits finis, semi finis - et en services annexes-, en vue de créer une chaine de valeur économique favorisant le développement endogène du Gabon » avait déclaré Monsieur Jean Bosco Ki, Expert ISU du Bureau de l’UNESCO pour l’Afrique centrale basé à Yaoundé, lors de la mission d’experts de mars 2021.