Le Comité consultatif international recommande 78 nouvelles inscriptions au Registre international « Mémoire du monde » de l’UNESCO

30 Octobre 2017

A l’issue d’une réunion de quatre jours qui s’est tenue au siège de l’UNESCO, du 24 au 27 octobre, le Comité consultatif international (CCI) du Programme Mémoire de Monde de l’UNESCO a recommandé d’inscrire 78 nouveaux éléments au Registre international « Mémoire du monde ». Par ailleurs, le Comité a proposé d’ajouter trois éléments à des collections existantes et recommandé l’inscription provisoire de deux éléments sous réserve de confirmation de certains points mineurs.

Sous la Présidence du Dr. Abdulla Alraisi, Directeur général des archives nationales des Emirats arabes unis, composé de 14 experts renommés, le CCI a examiné et évalué de nouveaux éléments du patrimoine documentaire proposés par des pays de toutes les régions du monde, suivant un processus de deux ans qui s’est déroulé sur la période 2016-2017.

Conformément aux Statuts du Comité consultatif international, le CCI a statué sur ce nouveau cycle d’inscriptions au Registre Mémoire du monde et a informé la Directrice générale du résultat de ses délibérations.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, qui a entériné les recommandations, a déclaré : « J’ai la ferme conviction que le Programme Mémoire du Monde doit être guidé dans ses travaux par la nécessité de préserver le patrimoine documentaire et la mémoire, pour le bénéfice des générations présentes et futures dans un esprit de dialogue, de coopération internationale et de compréhension mutuelle, pour construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes ».

Dans la décision 202 EX/15 du Conseil exécutif, les Etats membres ont réaffirmé la vocation du Programme Mémoire du Monde telle qu’elle est exprimée par la Conférence générale en 2015 dans la Recommandation concernant la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, y compris le patrimoine numérique, qui souligne « l’importance du patrimoine documentaire pour la promotion du partage des connaissances pour une compréhension et un dialogue renforcés, afin de promouvoir la paix et le respect de la liberté, de la démocratie, des droits de l’homme et de la dignité humaine » et considère « dans le même temps que la conservation et l’accessibilité à long terme du patrimoine documentaire sont des conditions préalables à l’exercice des droits fondamentaux que constituent la liberté d’opinion, la liberté d’expression et la liberté d’information ».

Le Conseil exécutif a également demandé à la Directrice générale d’entreprendre, en coopération avec les Etats membres et à partir du travail produit par les groupes de travail du Comité consultatif international, un examen approfondi du programme et de présenter un plan d’action lors de la 204e session du Conseil exécutif (printemps 2018).

Par ailleurs, les Etats membres ont appelé la Directrice générale, les membres du Comité et tous les acteurs impliqués dans le Programme Mémoire du monde, à souscrire aux principes de dialogue, de compréhension et de respect mutuels et à éviter toute tension politique supplémentaire concernant le Programme Mémoire du monde.

Dans ses recommandations à la Directrice générale, « le Comité consultatif international du Programme Mémoire du monde, suivant la décision du Conseil exécutif de l’UNESCO lors de sa réunion du 16 octobre 2017 (202EX/PX/DR 15.8, point 15), recommande que l’UNESCO facilite un dialogue entre d’une part les parties à l’origine des candidatures « Les voix des femmes de réconfort » et « Documentation sur les « femmes de réconfort » et la discipline de l’armée japonaise » et les parties concernées d’autre part. Le CCI recommande qu’un lieu et une date convenant aux différentes parties soit déterminé pour la conduite de ce dialogue en vue d’aboutir à une candidature conjointe et de rassembler le plus grand nombre possible de documents pertinents ».

La liste complète des recommandations est disponible sur la page suivante : https://en.unesco.org/programme/mow/register-2016-2017

Le Registre Mémoire du monde comprend désormais 427 documents et collections venant de tous les continents et conservés sur différents supports allant de la pierre au celluloïd en passant par le parchemin et les enregistrements sonores.

***

Plus d’information sur le Programme Mémoire du monde

Contact médias : George Papagiannis, Service de presse de l’UNESCO, +33 (0) 1 45 68 17 06, g.papagiannis@unesco.org