Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Comment l’intelligence artificielle peut-elle renforcer l’éducation ?

12 Février 2019

Le pouvoir de transformation de l’intelligence artificielle (IA) touche tous les secteurs économiques et sociaux, y compris l’éducation.

« L'IA va transformer l’éducation en profondeur » déclare la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay. « Les outils pédagogiques, les modes d’apprentissage, l'accès au savoir et la formation des enseignants vont connaître une révolution. »

L’IA peut accélérer le processus de réalisation des objectifs mondiaux pour l’éducation en réduisant les obstacles à l’accès à l'apprentissage, en automatisant les processus de gestion et en optimisant les méthodes pour améliorer les résultats de l’apprentissage. 

C'est pourquoi la prochaine Semaine de l’apprentissage mobile de l’UNESCO (4-8 mars 2019) sera consacrée à l’IA et à ses implications pour le développement durable. Organisé chaque année au siège de l’UNESCO à Paris, cet événement de cinq jours propose un programme passionnant de plénières de haut niveau, d’ateliers et de démonstrations pratiques. Près de 1200 participants sont déjà inscrits à cet événement qui constitue pour la communauté éducative, les gouvernements et les autres acteurs du secteur une occasion unique de débattre des opportunités et des risques que l’IA peut représenter pour l’éducation.

Les discussions traiteront de quatre thèmes clés :

  • Assurer une utilisation inclusive et équitable de l’IA dans l'éducation – en particulier par des actions permettant de traiter les inégalités liées au statut socio-économique, au genre, à l’origine ethnique et à la situation géographique ; par l’identification des projets réussis ou des solutions IA dont l’efficacité est démontrée pour éliminer les obstacles qui empêchent les groupes vulnérables d’accéder à une éducation de qualité.
  • Utiliser l’IA pour améliorer l’enseignement et l'apprentissage – amélioration des systèmes de gestion de l’éducation, des systèmes de gestion de l’apprentissage assistés par l’IA ou d’autres applications d’IA dans l’éducation ; identification de nouvelles formes d'apprentissage personnalisé pour soutenir le travail des enseignants et traiter les défis de l’enseignement.
  • Promouvoir le développement des compétences pour le travail et la vie courante à l’ère de l’AI – appui à la conception de stratégies et de politiques locales, régionales et internationales, prise en compte de la volonté des décideurs politiques et d’autres acteurs clés de l’éducation ; explorer comment des outils technologiques mobiles reposant sur l’IA peuvent soutenir le développement des compétences et l'innovation.
  • Garantir une utilisation transparente et vérifiable des données de l’éducation – analyser comment réduire les risques et les dangers que peut poser l’IA dans l'éducation ; identifier et promouvoir des preuves tangibles pour formuler des politiques en assurant la transparence, adopter des algorithmes qui soient transparents et compréhensibles par les acteurs de l’éducation.

Pendant la Semaine de l’apprentissage mobile, l’UNESCO organise une Conférence mondiale sur l’IA (lundi 4 mars) dont l’objet est de sensibiliser et de promouvoir la réflexion sur les opportunités et les défis que présentent l’IA et ses technologies connexes, notamment en termes de transparence et de responsabilité. Intitulée « L’intelligence artificielle pour le développement durable », cette conférence examinera le potentiel de l’IA en ce qui concerne les ODD.