Comment l’UNESCO atteint les communautés marginalisées du Népal par l’alphabétisation

07/09/2021

Un groupe de femmes qui fréquentent le Centre communautaire Jagaran soutenu par l’UNESCO est photographié à Ranibas, au Népal

« Avant, je ne savais ni lire ni écrire. J’ai étudié dans la classe d’alphabétisation [du Centre d’apprentissage communautaire] et maintenant je sais lire et écrire en népalais. » Ce sont les mots de Chhalmaya Shrestha, de Dakshinkali, l’une des nombreuses apprenantes du Népal qui a été alphabétisée dans l’un des 2 151 centres d’apprentissage communautaire (CLC) du pays. Ces centres communautaires, extérieurs au système éducatif formel, offrent aux communautés marginalisées des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Les CLC sont essentiels à la progression des niveaux d’alphabétisation du Népal car ils sont en mesure de toucher des personnes vivant dans les zones rurales et montagneuses, qui ont un accès limité aux établissements d’enseignement formel. Ils jouent également un rôle important en assurant la continuité pédagogique pendant les perturbations liées à la COVID-19.

Chhalmaya Shrestha a appris à lire et à écrire au Centre d’apprentissage communautaire de Shikharapur.

Au cours des trois dernières décennies, les taux d’alphabétisation des personnes de plus de 15 ans au Népal n’ont cessé de s’améliorer, passant de 21 % à 68 % (données ISU, 2018). Pour poursuivre sur cette lancée, l’UNESCO, par le biais du Programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED), travaille depuis 2016 aux côtés du gouvernement en insistant particulièrement sur l’alphabétisation. Le programme appuie les CLC en veillant à ce que leurs programmes soient pertinents pour la communauté et conformes aux politiques et aux plans à tous les niveaux. En parallèle, le CapED a soutenu le gouvernement dans l’élaboration d’un cadre politique pour l’éducation et la formation tout au long de la vie, qui servira de guide pour les lois locales et offrira des possibilités d’apprentissage harmonisées et efficaces dans tout le pays. L’un des aspects clés de l’intervention du CapED a trait à la prise en considération de l’écart entre les genres, car au Népal 79 % des hommes savent lire et écrire, contre 60 % des femmes.

Pour célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation 2021, l’UNESCO a organisé une série d’ateliers à l’intention des CLC dans les sept provinces du Népal. Les ateliers ont atteint près de 300 facilitateurs CLC et renforcé les capacités des représentants des gouvernements locaux et des responsables de l’éducation au niveau des gouvernements provinciaux et locaux. Les ateliers s’appuient sur des formations antérieures de l’UNESCO, couvrant des thèmes comme l’alphabétisation financière, la gestion des ressources et l’autonomisation des femmes et, conformément au thème de la Journée internationale de l’alphabétisation 2021 – la réduction de la fracture numérique - les participants apprendront également à se servir des technologies numériques pour développer leurs compétences d’alphabétisation.

Niroj Shrestha, gestionnaire du CLC de Shikharapur, a œuvré pour que les apprenants continuent d’étudier pendant la pandémie de COVID-19

L’un des bénéficiaires de la formation a été Niroj Shrestha qui est gestionnaire du CLC de Shikharapur. Il explique que pendant la pandémie de COVID-19, son CLC a joué un rôle dans la continuité pédagogique formelle en offrant aux enfants locaux un accès aux ordinateurs et à Internet afin qu’ils puissent participer au programme national d’apprentissage alternatif pendant la fermeture des écoles. Niroj a indiqué que le CLC a également continué d’offrir des cours d’éducation des adultes pendant la pandémie. Par exemple, l’un de ses élèves, Amar Praja, est passé de la 8e à la 10e année grâce à un programme d’éducation ouverte (un programme gouvernemental d’apprentissage accéléré) offert par le CLC et il a ainsi pu continuer à étudier en ligne. « Mon message aux apprenants dont l’éducation a été perturbée pendant la pandémie est que nous devons continuer d’étudier, quels que soient les obstacles et les problèmes auxquels nous pourrions être confrontés. »

Regardez cette vidéo pour en savoir davantage sur la façon dont l’UNESCO soutient les apprenants adultes par le biais des CLC au Népal. Ces activités sont mises en œuvre dans le cadre du Programme de développement des capacités pour l’éducation (CapED) de l’UNESCO soutenu par la Finlande, la France, l’Islande, la Norvège, la Suède et Dubai Cares.