Comment planifier des solutions d’apprentissage à distance pendant la fermeture temporaire des écoles

06/03/2020
,

La fermeture des établissements scolaires décidée dans un nombre croissant de pays afin de limiter la propagation du COVID-19 perturbe l’éducation de millions d’élèves de par le monde. L’UNESCO tient à partager dix recommandations visant à assurer la continuité de l’apprentissage durant cette période.   

  1. Examiner l’état de préparation et choisir les outils les plus pertinents
    Opter pour l’utilisation de solutions de haute ou faible technologie, en fonction de la fiabilité de l’approvisionnement en énergie au niveau local, de l’accès à Internet et des compétences numériques des enseignants et des élèves. Il peut s’agir de plates-formes d’apprentissage numérique, de leçons vidéo, de MOOC, ou encore de la diffusion des cours sur des chaînes de radio et de télévision.
  1. Assurer le caractère inclusif des programmes d’apprentissage à distance
    Mettre en place des mesures pour garantir que les élèves, notamment ceux qui sont handicapés ou issus de familles à faible revenu, ont accès aux programmes d’apprentissage à distance, si tous ne disposent pas d’appareils numériques. Envisager la possibilité de transférer temporairement ce type d’appareils des salles d’informatique aux familles, en leur fournissant un accès à Internet.
  1. Protéger la confidentialité et la sécurité des données
    Évaluer le niveau de sécurité lors du téléchargement de données ou de ressources éducatives sur des espaces Web et de leur transfert à d’autres organisations ou individus. Veiller à ce que l’utilisation des applications et plates-formes ne compromette pas la confidentialité des données des élèves.
  1. Mettre en place des solutions aux problèmes psychosociaux avant de dispenser l’enseignement
    Mobiliser les outils disponibles pour mettre en lien écoles, parents, enseignants et élèves. Créer des communautés pour garantir des interactions sociales régulières, favoriser les mesures de protection sociale et répondre aux problèmes psychosociaux auxquels les élèves risquent d’être confrontés en situation d’isolement.
  1. Planifier le déroulement des programmes d’apprentissage à distance
    Organiser des tables rondes avec les parties prenantes afin d’examiner la durée possible de la fermeture des établissements scolaires et déterminer si le programme d’apprentissage à distance doit se concentrer sur l’enseignement de nouvelles connaissances, ou plutôt renforcer celles déjà acquises lors de leçons précédentes. Organiser les emplois du temps en tenant compte de la situation de la zone affectée, du niveau d’enseignement, des besoins des élèves et de la disponibilité des parents. Choisir des méthodes pédagogiques appropriées, en fonction du contexte en matière de fermeture des écoles et de mise en quarantaine. Éviter les méthodes pédagogiques qui nécessitent une communication face à face.
  1. Fournir aux enseignants et aux élèves une assistance à l’utilisation des outils numériques
    Organiser de courtes séances de formation ou d’orientation pour les enseignants et les parents, si un suivi et un accompagnement sont requis. Aider les enseignants à assurer les conditions matérielles nécessaires à la continuité de l’apprentissage, par exemple des solutions d’utilisation des données mobiles pour la diffusion en direct des cours.
  1. Combiner les approches appropriées et limiter le nombre d’applications et de plates-formes
    Combiner les outils ou médias auxquels ont accès la plupart des élèves, aussi bien pour les communications et cours synchrones que pour l’apprentissage asynchrone. Éviter de surcharger élèves et parents en leur demandant de télécharger et de tester un trop grand nombre d’applications et de plates-formes.
  1. Établir des règles pour l’apprentissage à distance et suivre le processus d’apprentissage des élèves
    Définir avec les parents et les élèves les règles de l’apprentissage à distance. Concevoir des questions, évaluations et exercices formatifs visant à suivre le processus d’apprentissage des élèves. Dans la mesure du possible, utiliser des outils grâce auxquels les élèves pourront transmettre leurs commentaires, afin de ne pas surcharger les parents en leur demandant de les scanner et les envoyer.
  1. Définir la durée des unités d’apprentissage à distance en fonction des aptitudes d’autorégulation des élèves
    Maintenir un rythme d’enseignement cohérent avec le niveau d’autorégulation et des aptitudes métacognitives des élèves, notamment pour les cours diffusés en direct. De préférence, l’unité d’apprentissage pour les élèves du primaire ne devrait pas dépasser 20 minutes, et 40 minutes pour ceux du secondaire.  
  1. Créer des communautés et favoriser le lien social
    Créer des communautés d’enseignants, de parents et de directeurs d’établissement pour combattre le sentiment de solitude ou de détresse chez l’élève, et faciliter les échanges d’expérience ainsi que le débat sur les stratégies de gestion des difficultés d’apprentissage.