Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Comment un programme d’apprentissage mobile inclusif transforme l’éducation en Espagne

15 Mai 2019

Le programme mSchools est une initiative d’éducation mobile complète menée par un partenariat public-privé entre la Generalitat de Catalunya (Gouvernement catalan), le City Hall de Barcelone et la GSMA.

L’initiative a été sélectionnée à l’issue d’un processus d’appel à propositions concurrentiel dans le cadre du projet UNESCO-Fazheng sur les bonnes pratiques d’apprentissage mobile, qui cherche à promouvoir l’apprentissage mobile.

Albert Forn, Directeur du programme mSchools, a présenté l’initiative à l’UNESCO.

Pourriez-vous nous dire quels ont été les principales difficultés rencontrées et les principaux enseignements tirés durant la mise en œuvre d’un projet de telle envergure ?

mSchools : Tous les partenariats public-privé rencontrent des difficultés à fournir les services, même les programmes fructueux comme mSchools. Cette collaboration unique offre de nombreux avantages pour le Gouvernement de Catalogne, le City Hall de Barcelone et la GSMA. Enfin, ce partenariat a permis la création d’un écosystème unique où des idées et des programmes de technologie mobile innovants peuvent être élaborés et mis à la disposition de l’ensemble du système éducatif par une entreprise privée en collaboration directe avec une administration publique.

Pour que ce type de partenariat fonctionne efficacement, il est important de maintenir une communication claire et constante, d’aligner les objectifs et de mettre en place des mécanismes afin de garantir l’exécution et la réussite du projet. Ces mécanismes peuvent aller de l’élaboration de plans annuels écrits bien structurés, accompagnés de réunions de suivi régulières, à la création d’équipes hautement fonctionnelles et opérationnelles. Avec des objectifs communs clairement établis, et une flexibilité intégrée à la programmation conjointe, les partenariats public-privé peuvent être largement fructueux et se renforcer mutuellement.  

Une autre difficulté que nous avons rencontrée a été de faire participer autant d’écoles, d’enseignants et d’élèves de la région que possible. Bien que la participation au programme mSchools augmente régulièrement chaque année, ce dernier n’associe encore qu’une poignée d’enseignants de la région. Même avec notre partenariat avec le Ministère de l’éducation, il est encore difficile d’associer tous les enseignants et de les inciter à participer au programme.

Partager les bonnes pratiques pour les élèves, les enseignants et les écoles

mSchools se compose de nombreuses initiatives, notamment : des plates-formes en ligne, des propositions de programmes scolaires, des méthodologies, des concours et des manifestations. Parmi les exemples de bonnes pratiques pour les élèves, on peut citer l’initiative App Education, à laquelle 420 enseignants, 390 écoles et 25 000 élèves ont participé durant la dernière année scolaire académique (2017-2018).

App Education est une proposition pédagogique qui a pour but d’aider les enseignants dans les matières informatiques/technologiques et qui est basée sur la conception d’applications et le développement et la commercialisation de prototypes suivant une méthodologie fondée sur un projet. Les élèves et les enseignants peuvent bénéficier d’un tutorat et du soutien d’experts de l’industrie pour développer leurs applications grâce à l’initiative mSchools Experts. App Education met l’accent sur l’identification d’un problème de la vie quotidienne au sein de la communauté des élèves. Afin de trouver une solution à ce problème, les élèves travaillent en équipes pour concevoir et mettre au point leur application mobile, ce qui leur permet d’acquérir des compétences numériques clés de manière agréable et authentique.

D’autres initiatives mSchools ont connu un large succès à différents niveaux du système éducatif. Par exemple, pour les instituteurs, il existe EduHack, qui est un processus de co-création à grande échelle fondé sur une méthode de « pensée créatrice » qui relie la communauté éducative et lui permet de concevoir et de tester des expériences innovantes en classe pour tous les niveaux et toutes les matières. Au niveau systémique, mSchools encourage la transformation numérique des écoles et organise un séminaire annuel à ce sujet, appelé « Changing Education Together (CET) », à l’intention des directeurs d’établissement, des administrateurs et des responsables politiques, au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone.

Quels sont les plans de mSchools pour l’avenir ?

mSchools : À l’avenir, nous prévoyons de continuer à innover et à actualiser nos méthodologies et nos projets afin de mieux servir les élèves, les enseignants, les écoles et les systèmes éducatifs en Catalogne et ailleurs. L’importance des technologies d’accompagnement est au cœur de nos convictions, avec la création d’expériences d’apprentissage authentiques et de méthodes innovantes. Alors seulement nous pourrons transformer véritablement l’éducation et former des élèves prêts pour le futur. 

Pourriez-vous nous dire ce que vous pensez du rôle des technologies dans l’environnement éducatif ?

mSchools : mSchools considère qu’en travaillant en collaboration à l’aide de méthodes axées sur l’apprenant mettant l’accent sur la réflexion critique pour résoudre des problèmes concrets, et qu’en tirant parti du pouvoir des technologies et des appareils mobiles, les enseignants peuvent donner aux élèves les moyens de se préparer pour l’avenir dans l’ère numérique. La vision de mSchools est aussi motivée par la nécessité de faire en sorte que les élèves et les jeunes apprenants puissent agir en tant que citoyens numériques dans la société actuelle, en menant des vies numériques actives et créatives. Le slogan de mSchools est « Change the rules. Change the tools. Change the Future. » Pour nous, changer le futur commence par créer des expériences d’apprentissage authentiques fondées sur des compétences, qui intègrent des pédagogies et des outils innovants visant à doter les élèves des compétences du XXIe siècle dont ils ont besoin pour relever les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés en tant que société.