Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La Conférence générale de l’UNESCO, laboratoire mondial d’idées du 12 au 27 novembre pour tracer les contours de la future coopération multilatérale

31 Octobre 2019

if_40cg_02.jpg

© UNESCO

Les 193 États membres et dix Membres associés de l'UNESCO se réuniront du 12 au 27 novembre à Paris pour la Conférence générale de l'UNESCO. Celle-ci entend être un laboratoire mondial d'idées en faveur de nouvelles approches multilatérales relatives à la gamme des questions actuelles les plus pressantes, de l'enseignement supérieur à l'intelligence artificielle.

La Conférence générale, instance décisionnaire pour ce qui a trait au programme et au budget de l'UNESCO dans les deux prochaines années, accueillera un certain nombre d'événements politiques marquants à cette occasion.

  • 12 novembre (15h) - Les chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus à l'UNESCO à l'occasion d’un événement de haut niveau intitulé (RE)GÉNÉRATION, Repenser le multilatéralisme avec les jeunes acteurs du changement. Alors que les jeunes du monde entier démontrent la valeur de la solidarité mondiale dans leurs actions en faveur de sociétés plus inclusives et durables, leurs représentants débattront des perspectives de la jeunesse en matière de coopération mondiale avec les chefs d'État et de gouvernement présents ; ils réfléchiront avec eux aux nouveaux moyens d’impliquer les jeunes dans les prises de décision, de promouvoir leurs aspirations et de satisfaire leurs attentes.
  • 13 novembre (15h) - Plus d’une centaine de ministres de l'enseignement supérieur participeront à la Conférence générale dans le cadre d’une réunion ministérielle sur l'inclusion et la mobilité, alors que l'UNESCO s'apprête à adopter une nouvelle Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications de l'enseignement supérieur afin de promouvoir la qualité, l'inclusion et l'égalité d'accès. En cours d'élaboration depuis 2011, cet instrument est conçu pour aider environ huit millions d'étudiants et de professeurs effectuant des recherches universitaires hors de leur pays d'origine à faire reconnaître les compétences qu’ils ont acquises, ainsi que leurs travaux académiques.
  • 19 novembre (9h) - L'UNESCO accueillera le plus grand rassemblement de ministres de la culture depuis la Conférence intergouvernementale de 1998 sur les politiques culturelles pour le développement. Lors de ce Forum des ministres de la Culture, au moins 107 ministres examineront la place de la culture dans les politiques publiques et le développement durable. Les débats porteront sur les solutions que la culture peut apporter pour relever les défis actuels et plus particulièrement la consolidation de la paix, une éducation de qualité, l'emploi et la transformation sociale et urbaine.

Avec un accent particulier sur la participation des jeunes, la Conférence générale de l'UNESCO accueillera également le 18 novembre le 11e Forum des jeunes de l'UNESCO dont la thématique a été intitulée Espaces jeunesse en action !. Il s’agira de mettre en lumière les bonnes pratiques susceptibles de faire participer les jeunes à l'action de l'UNESCO. Ce onzième Forum constituera une plate-forme de dialogue, de partage des connaissances et des expériences, d'apprentissage par les pairs et de coopération entre les jeunes acteurs du changement, l'UNESCO et ses États membres.

L'UNESCO présentera le 22 novembre un guide d'Information sur la violence à l’égard des femmes : manuel à l’attention des journalistes - en prévision de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, célébrée tous les 25 novembre. Ce manuel vise à sensibiliser les médias à ce défi mondial aux droits de la personne et à promouvoir des approches tenant compte du genre dans les reportages à ce sujet, avec la prise de conscience croissante de la violence faite aux femmes et aux filles dans la plupart des sociétés. Le lancement de ce guide se fait avec le soutien de la Commission nationale du Canada pour l'UNESCO, de la délégation du Canada auprès de l'UNESCO et de France Médias Monde.

Alors que les développements technologiques soulèvent des questions sur le rôle et l'impact de l'intelligence artificielle pour nos sociétés, l'UNESCO poursuit sa réflexion sur les normes éthiques susceptibles de guider le développement de l'intelligence artificielle. Pour répondre à cette préoccupation, l'UNESCO accueillera le 18 novembre une réunion-débat intitulée Voix de la jeunesse et l’avenir de l’intelligence artificielle : Vers une approche centrée sur l'homme. Il s’agira de contribuer à la réflexion en cours au sein de l'Organisation sur les moyens de veiller à ce que les progrès réalisés en matière d’intelligence artificielle n'empiètent pas sur les droits universels de la personne humaine.

Pour la première fois, l'UNESCO organisera une cérémonie à l'occasion de la Journée de la Convention (15 novembre, 13h-15h, Salle X) pour toutes les délégations des États membres qui seront invitées à signer les conventions dont l'UNESCO est dépositaire et à remettre leurs instruments de ratification à la Directrice générale. 

Les droits de l'homme seront au centre de la célébration par l'UNESCO, le 20 novembre, du 30e anniversaire de l'adoption de la Convention relative aux droits de l'enfant. Elle donnera lieu à un échange entre les enfants et des dirigeants politiques, des ONG et d'autres parties prenantes au cours de laquelle toutes les parties présenteront des propositions concernant les droits de l'enfant pour les années à venir.

 

Programme complet (document provisoire)

 

Accréditation en ligne obligatoire

 

****

 

Contact presse : Laetitia Kaci, Section des médias de l’UNESCO

(l.kaci@unesco.org ; +33 (0) 1 45 68 17 72)