Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La Conférence internationale sur l’intelligence artificielle et l’éducation ouvre à Beijing

17 Mai 2019

La Conférence internationale sur l’intelligence artificielle et l’éducation intitulée « Planifier l’éducation à l’ère de l’IA : un bond en avant » s’est ouverte à Beijing, en Chine, le 16 mai 2019. Elle rassemble plus de 300 participants de 105 États membres, et 67 ministres, ministres adjoints/vice-ministres et responsables gouvernementaux sont présents pour examiner la mise en œuvre des stratégies d’IA pour l’éducation.

La Conférence offre une occasion unique pour les organisations internationales, les ministres, les États membres et la société civile d’examiner un sujet actuel clé.

La manifestation a été ouverte par la Vice-Première ministre de la République populaire de Chine, l’hon. Mme Sun Chunlan, ainsi que par Mme Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation.

Le Ministre de l’éducation, l’hon. M. Chen Baosheng, et le Maire du Gouvernement municipal populaire de Beijing, M. Chen Jining, étaient également présents.

Le programme inclut un Forum des ministres de haut niveau qui mettra en lumière l’impact de l’IA sur l’éducation et l’apprentissage, ainsi que les politiques et les stratégies d’IA nécessaires pour atteindre l’Objectif de développement durable 4. Les cinq séances plénières et les trois séances parallèles porteront sur des thèmes cruciaux pour garantir l’élaboration durable de stratégies d’IA pour l’éducation.

Il s’agira, entre autres, de se pencher sur l’avenir de la vie et du travail à l’ère de l’IA, en envisageant une réponse systémique à l’automatisation, tout comme la nécessité de développer de nouvelles compétences pour travailler avec l’IA.

La Conférence profitera de cette occasion pour examiner les opportunités qui accompagnent la définition de l’ère de l’IA de combler les écarts et faire en sorte que personne ne soit laissé de côté, en soulignant les valeurs d’une utilisation équitable, inclusive et transparente de l’IA dans l’éducation auxquelles l’UNESCO est attachée.

Pour que ces débats soient suivis d’effets, et pour que la mise en œuvre ait lieu à l’échelle du système, cette conférence rappellera également l’importance de la coopération internationale entre les parties prenantes.

Cette conférence devrait avoir une portée considérable : un Consensus sur l’IA et l’éducation sera mis au point, qui devrait être adopté par les États membres de l’UNESCO, et qui informera l’Organisation et les participants sur les prochaines mesures concrètes à prendre. Des responsables de l’industrie de l’IA, des universités et des politiques publiques, ainsi que des représentants d’organismes des Nations Unies et des États membres de l’UNESCO participants contribueront à l’élaboration de ce document.

Un rapport de synthèse résumera également les conclusions de cette Conférence attendue.

Les progrès de l’agenda Éducation 2030 des Nations Unies sont la pierre angulaire de cette conférence. Les enjeux de ces prochains jours sont considérables, et la réunion abordera des questions clés pour que l’UNESCO et les gouvernements du monde entier garantissent un avenir durable pour tous à l’ère de l’IA.