Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Conférence mondiale à l’UNESCO pour la promotion d’une approche humaniste de l'intelligence artificielle

25 Février 2019

Alors que l'intelligence artificielle (IA) et ses applications changent notre façon d'apprendre, de travailler et de vivre ensemble, l'UNESCO lance une réflexion internationale pour explorer les mesures nécessaires pour garantir que le potentiel de l'IA est mis au service du développement durable de l'humanité.

La conférence, intitulée « Les principes de l’Intelligence artificielle : vers une approche humaniste ? » (siège de l'UNESCO, 4 mars, de 9h30 à 19h), vise à faciliter le dialogue entre les différents acteurs, qu’ils soient issus des secteurs public et privé, de la communauté technique, des médias, de l’université, de la société civile ou des organisations internationales et régionales.

Alors que les progrès de l'IA font la une des journaux, certains redoutent que la révolution technologique en cours ne prenne le dessus sur leur vie et leurs moyens de subsistance. Dans quelle mesure les machines devraient-elles être autorisées à décider pour nous ? Qui décide des valeurs et priorités dans les algorithmes des machines ? Si une erreur de calcul de l'IA entraîne un accident, qui doit en être tenu responsable ? Quelles sont les limites de l'IA ?

« L’intelligence artificielle est la nouvelle frontière de l'humanité. Le principe directeur de l'intelligence artificielle n'est pas de devenir autonome ou de remplacer l'intelligence humaine. Cependant nous devons veiller à ce que l'IA se développe dans une approche humaniste », a déclaré Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, qui ouvrira la Conférence.

La Conférence réunira des intervenants internationaux de hauts niveaux des secteurs privé et public dont le parlementaire français Cédric Villani, lauréat de la Médaille Field 2010, la plus haute distinction en mathématiques ; Nanjira Sambuli, Responsable de la promotion de l’égalité numérique à la World Wide Web Foundation et membre du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique du Secrétaire général des Nations Unies, Philip Dawson, Directeur des politiques publiques, Element AI, Terah Lyons, Directrice générale du Partenariat sur l'IA ainsi que Seng Yee Lau, Senior Vice-President exécutif de Tencent. (voir le programme).

L'événement s’articulera autour de quatre séances plénières : Défis et opportunités de l’IA ; L’universalité de l’IA ? ; Vers une IA centrée sur l’humain ? ; De nouvelles architectures de coopération internationale en matière d’IA.

La conférence sera suivie par la Semaine de l'apprentissage mobile de l'UNESCO (qui se termine le 8 mars), qui a cette année pour thème l'Intelligence artificielle pour le développement durable.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre d'une série d'événements organisés par l'UNESCO sur l'IA. Elle fait suite au débat organisé au siège le 22 janvier sur l’éthique des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle « L’avenir high tech pour l’homme : espoir ou crainte ? », et au Forum sur l'intelligence artificielle en Afrique organisé à Benguérir (Maroc) les 12 et 13 décembre 2018.  L'action de l'UNESCO dans ce domaine reflète une prise de conscience croissante du fait que l'IA peut contribuer à relever de nombreux défis auxquels l'humanité est confrontée, notamment en matière d'éducation, de sciences, de culture, d'accès à l'information, d'égalité des genres et de lutte contre la pauvreté à condition qu’elle se développe dans le respect des droits et des valeurs universellement reconnus.

****

Retransmission en direct de la conférence : https://webcast.streamakaci.com/unesco/unescolive1

Interprétation en français : https://webcast.streamakaci.com/unesco/unescolive3

 

Pour plus d'informations : https://fr.unesco.org/artificial-intelligence

 

 *****

Les journalistes souhaitant couvrir l'événement sont priés de s'accréditer auprès de Djibril Kébé, Section des médias de l'UNESCO, d.kebe@unesco.org, +33(0)145681741.