Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Construire des compétences interculturelles en Tunisie

31 Octobre 2018

photo_manual_tunisia.jpg

© UNESCO / IADH

Le 27 et le 28 Octobre 2018, l’UNESCO, en coopération avec l’Institut Arabe des droits de l’homme a organisé le cinquième pilote du Manuel de l’UNESCO sur les compétences interculturelles fondé sur les droits de l’homme à Tunis, Tunisie.

S'appuyant sur les précédentes sessions pilotes à Bangkok, en Thaïlande; Harare, au Zimbabwe; San Jose, au Costa Rica ; et à Vienne en Autriche, le projet pilote tunisien a fourni une occasion supplémentaire de tester l’adaptabilité et l’efficacité du Manuel dans différents contextes, tant du point de vue de la facilitation que de sa capacité à développer des capacités individuelles de dialogue et de compréhension interculturelle.

Pendant deux jours, l'UNESCO a mené un atelier de formation à destination de futurs formateurs, avec des éducateurs et des représentants de la société civile, ainsi qu’une session pilote – animée par les animateurs locaux nouvellement formés – dont ont pu bénéficier 18 jeunes, âgés entre 13 et 18 ans, originaires de la grande région métropolitaine de Tunis.

Dans le contexte de renforcement de la démocratie et d’intégration sociale au sein de la région, la méthodologie proposée dans ce Manuel fournit une activité accessible basée sur la narration pour rassembler les gens afin qu'ils réfléchissent à leurs différences et remettent en question leurs idées préconçues. Il offre une occasion unique aux participants d’améliorer leur capacité d’empathie, de tolérance, d’écoute et de compréhension, et donc de réfléchir aux sources d’incompréhension et d’exclusion.

Les sessions pilotes ont inclus un focus particulier sur la promotion de l’inclusion sociale, et les participants ont exprimé le fait que l’activité leur a permis de développer leur curiosité au sujet des contextes et histoires personnelles, souvent difficiles, de leurs pairs, tout en renforçant leur capacité d’écoute, afin de prêter davantage attention à ces éléments personnels pour une meilleure compréhension de l’autre. Ils ont par ailleurs confirmé que cette compétence représente un élément essentiel dès qu’il est question d’intégration dans un groupe.

En effet, étant donné les graves défis mondiaux auxquels l’humanité est confrontée au XXIe siècle, apprendre à vivre ensemble est un impératif pour faire progresser le développement durable et inclusif. À cette fin, il est essentiel d’apprendre à être interculturel, c’est-à-dire de posséder les compétences nécessaires pour améliorer les relations ainsi que la compréhension à travers les différences.

Les leçons tirées de cette session pilote éclaireront les adaptations finales du Manuel afin de maximiser sa pertinence une fois publiées, y compris dans la région arabe. Cette session a également contribué à créer une base solide de facilitateurs formés pour aider à mobiliser la large diffusion et utilisation du Manuel après sa publication prévue début 2019.

Contacts: Joyce Monteiro, j.monteiro@unesco.org ; Ann-Belinda Preis, ab.preis@unesco.org