Press release

COVID-19 : l’UNESCO et l’ICOM préoccupés par la situation des musées dans le monde

18/05/2020

À l’occasion de la Journée internationale des musées fêtée le 18 mai, deux enquêtes de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et du Conseil international des musées (ICOM) confirment que les musées ont été particulièrement affectés par la pandémie de COVID-19, près de 90% d’entre eux, soit plus de 85 000 établissements, ayant fermé leurs portes pour des durées variables durant la crise. Par ailleurs, en Afrique et dans les petits États insulaires en développement, seul 5% des musées ont été en mesure de proposer de contenus en ligne pour leur public.

L’ICOM estime que près de 13% des musées de par le monde pourraient ne jamais rouvrir.

Les deux enquêtes conduites auprès des États membres et des professionnels des musées, visaient à dresser le bilan de l’impact du COVID-19 sur les musées et les institutions muséales. Il s’agissait aussi de savoir comment le secteur s’était adapté et quelles seraient les voies de soutien aux établissements à l’issue de la pandémie.

« Les musées jouent un rôle fondamental pour la résilience des sociétés. Nous devons les aider à faire face à cette crise et à garder le contact avec leur public », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay. « Cette pandémie nous rappelle aussi que la moitié de l’humanité n’a pas accès aux technologies numériques. Nous devons œuvrer plus encore pour réduire les inégalités et favoriser l’accès à la culture pour toutes les populations, notamment les plus vulnérables et celles qui sont isolées. »

Dans le cadre de son mouvement ResiliArt, l’UNESCO a lancé à la mi-mai un cycle de débats consacré aux musées. Les trois premiers débats, en partenariat avec Ibermuseums, porteront sur la situation dans la région ibéro-américaine et exploreront des stratégies de soutien des musées et des professionnels. ResiliArt vise à soutenir les artistes pendant et après la crise du Covid 19 et d’en analyser les enjeux, grâce à des échanges de haut niveau entre professionnels internationaux du monde de la culture.

L’enquête menée par l’ICOM met en lumière le fait que les musées qui ont été privés de leur public doivent et devront faire face à une diminution de leurs revenus. Les professions liées aux musées, à leur fonctionnement ainsi qu’à leur rayonnement, pourraient également être sérieusement affectées.

« Nous sommes pleinement conscients et confiants dans la ténacité des professionnels des musées à relever les défis que représente la pandémie de COVID-19 », a déclaré Suay Aksoy, Présidente de l’ICOM. « Toutefois, le domaine des musées ne peut pas survivre par lui-même, sans le soutien des secteurs public et privé. Il est impératif de lever des fonds de secours d’urgence et de mettre en place des politiques de protection des professionnels et des travailleurs indépendants en contrat précaire ».

Dans leurs réponses à l’enquête de l’UNESCO, les États placent parmi leurs priorités le renforcement des capacités, la protection sociale du personnel des musées, la numérisation et l’inventaire des collections, le développement de contenus en ligne, l’assistance technique et l’équipement de laboratoires de conservation, toutes choses exigeant la mobilisation de ressources.

Il est à noter que le nombre de musées dans le monde a augmenté de près de 60% depuis 2012, pour atteindre quelque 95 000 établissements, toujours selon l’UNESCO. Cette augmentation démontre la place importante que le secteur a prise dans les politiques culturelles nationales au cours de la décennie. Toutefois, l’étude révèle de grandes disparités, l’Afrique et les petits États insulaires en développement représentant seulement 1,5% du nombre total des musées dans le monde.

Ces conclusions font écho au rapport de mise en œuvre par ses États membres, de la Recommandation de l’UNESCO de 2015 concernant la protection et la promotion des musées et des collections, leur diversité et leur rôle dans la société, publié en décembre 2019. L’UNESCO y souligne le rôle fondamental que jouent les musées dans le domaine de l’éducation et de diffusion de la culture, en matière de cohésion sociale mais aussi dans le soutien à l'économie créative locale et régionale.

L’UNESCO et de l’ICOM publieront prochainement les résultats complets de leurs enquêtes et poursuivront leur collaboration afin de soutenir les musées dans le monde, avec l’aide des États membres et des réseaux de professionnels des musées.

 

CHIFFRES CLES :

  • Près de 90% musées de par le monde ont fermé leurs portes durant la crise.
  • En Afrique et dans les petits états insulaires en développement, seuls 5% des musées ont développé des contenus en ligne pour leur public.
  • Près de 13% des musées pourraient ne jamais rouvrir leurs portes.
  • Le nombre de musées dans le monde a augmenté de près de 60% depuis 2012 pour s’établir à environ 95 000.

 

****

Journée internationale des musées : http://imd.icom.museum/fr/

Contact médias :

Clare O’Hagan, Service de presse de l’UNESCO : +33(0)1 45 68 17 29

c.o-hagan@unesco.org

Alexandra Fernández, Coordinatrice communications à l’ICOM : +33(0)1 47 34 35 31

alexandra.fernandez@icom.museum