Article

COVID-19 : L’UNESCO et ses partenaires du secteur de l’éducation lancent la campagne mondiale « Les filles au premier plan »

28/08/2020

Avec plus de 1,5 milliard d’élèves touchés au plus fort de la crise, dont plus de 767 millions de filles, la pandémie de COVID-19 a provoqué les plus importantes fermetures d’école et perturbations de l’éducation jamais vues à ce jour.

Un autre défi majeur pointe maintenant à l’horizon. Plus de 11 millions de filles – du préscolaire à l’enseignement supérieur – risquent de ne pas retourner à l’école en 2020. Ce nombre alarmant menace non seulement des décennies de progrès accomplis vers l’égalité des genres, mais il expose également les filles du monde entier au risque de grossesse chez les adolescentes, de mariages précoces et forcés et de violence. Pour nombre d’entre elles, l’école est plus qu’un simple élément vers un avenir meilleur, c’est une bouée de sauvetage.

C’est pourquoi l’UNESCO et les membres du Groupe Égalité des genres de la Coalition mondiale pour l’éducation lancent une nouvelle campagne #ContinuitéPédagogique « Les filles au premier plan ».

La campagne appelle à préserver les progrès réalisés en matière d’éducation des filles, à assurer la continuité de l’apprentissage des filles pendant la fermeture des écoles et à promouvoir le retour à l’école des filles, en toute sécurité, lorsque les écoles rouvriront. Elle met également en avant les 130 millions de filles qui n’étaient déjà pas scolarisées avant la pandémie et appelle la communauté internationale à unir ses efforts de toute urgence pour garantir leur droit à l’éducation.

Il est temps de transformer la crise en une occasion de reconstruire sur un pied d’égalité.

La nouvelle campagne multilingue #ContinuitéPédagogique inclut une vidéo de lancement, des kits réseaux sociaux, des kits pratiques pour la radio et les organisations dirigées par les jeunes ainsi qu’un guide de retour à l’école des filles permettant aux partenaires de s’adresser aux différents publics et aux parties prenantes.

De jeunes activistes et des radios communautaires se mobilisent au niveau local pour permettre d’accéder aux communautés difficiles d’accès. Les influenceurs locaux et régionaux, les experts, les professionnels de l’éducation et les champions des droits des filles et des femmes se sont également engagés à amplifier les messages de la campagne et à diffuser les connaissances à travers leurs réseaux respectifs.

De puissantes histoires vécues de filles du monde entier seront également présentées tout au long de cette campagne de grande envergure. Une mine de connaissances et de ressources sur l’éducation des filles et des femmes est également disponible sur la page d’accueil de la campagne.

Rejoignez la campagne dès maintenant et faites-vous entendre pour assurer la #ContinuitéPédagogique des filles dans le monde.

 

À propos de la Coalition mondiale pour l’éducation de l’UNESCO

La Coalition mondiale pour l’éducation a été lancée par l’UNESCO au début de la pandémie de COVID-19 en tant que plate-forme de collaboration et d’échange, pour protéger le droit à l’éducation pendant ces perturbations sans précédent et au-delà. Elle rassemble actuellement plus de 140 membres de la famille des Nations Unies, de la société civile, du milieu universitaire et du secteur privé, entre autres.

La Coalition a créé trois programmes phares, dont un sur l’égalité des genres. Ce programme phare Égalité des genres est ouvert à toutes les organisations membres de la Coalition mondiale pour l’éducation qui s’intéressent à l’égalité des genres dans et par l’éducation. Il s’attaque aux aspects relatifs au genre de l’impact du COVID-19 sur l’éducation et s’efforce de sauvegarder les progrès réalisés ces dernières décennies en matière d’égalité des genres dans l’éducation.