La créativité numérique et l'intelligence artificielle au programme de la réunion annuelle du Comité sur la diversité de l'expression culturelle

03 Décembre 2018

ed_jansen_mariska_de_groot_dieter_vandoren_-_shadow_puppet_2013.jpg

Mariska de Groot, Dieter Vandoren, Shadow Puppet, 2013, the Netherlands
© Ed Jansen

La réunion annuelle du Comité intergouvernemental chargé de mettre en œuvre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se tiendra au siège de l'UNESCO, du 11 au 14 décembre.

La 12e session, qui sera ouverte par la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, comprendra une nouvelle série de conférences publiques intitulées Créer|2030. Leur but : montrer qu’investir dans la créativité peut contribuer directement à la réalisation des objectifs de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

Parmi les artistes qui s’exprimeront pendant ces discussions, les Ambassadeurs de bonne volonté de l'UNESCO Jean-Michel Jarre et Deeyah Khan évoqueront l'impact de l'intelligence artificielle sur la créativité et la liberté artistique. Des universitaires, des décideurs politiques et des entrepreneurs du monde entier aborderont également ces questions au cours de la réunion.

Les représentants des 24 Parties qui siègent au Comité de la Convention de 2005 devraient adopter une feuille de route pour définir la mise en œuvre des politiques et mesures qui soutiennent les industries créatives dans l'environnement numérique. Elle mettra notamment l'accent sur les questions relatives à la rémunération des artistes, à la concentration du marché et aux libertés fondamentales. Cette feuille de route est également conçue pour accompagner les efforts croissants de l'UNESCO pour relever les défis éthiques posés par l'intelligence artificielle, l'automatisation de la créativité et la capacité du secteur à soutenir des emplois décents.

Un autre temps fort de la réunion sera le lancement de l'initiative mondiale UNESCO-Sabrina Ho « You Are Next » qui a déjà alloué des fonds à quatre projets visant des femmes de moins de 40 ans qui travaillent dans les industries culturelles numériques implantées dans des pays du Sud :

  • BeYourVoice (Mexique) : formation à la technologie de réalité virtuelle pour les filles
  • WAVE (Palestine) : programme de formation audiovisuelle pour les jeunes femmes
  • DigitELLES (Sénégal) : programme numérique permettant aux jeunes femmes de l'industrie musicale d'acquérir des compétences techniques et entrepreneuriales
  • Académie des arts numériques (Tadjikistan) : formation d'entrepreneuses culturelles au Tadjikistan et en Afghanistan

Le 11 décembre, les chefs de projet partageront leur expérience lors d'une table ronde, dans le cadre de Créer|2030, en présence de Sabrina Ho, entrepreneure culturel et philanthrope.

Les membres du Comité se prononceront également sur les demandes de financement au titre du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC), qui soutient les industries culturelles et créatives de pays en développement. L'approbation de huit projets (Antigua-et-Barbuda, Bosnie-Herzégovine, Haïti, Mongolie, Palestine, Pérou, République démocratique du Congo, Rwanda) a été recommandée.

Enfin, l'UNESCO et l'Union européenne présenteront et lanceront officiellement un nouveau programme « à la demande » pour aider à créer un environnement réglementaire favorable aux industries culturelles et créatives des pays en développement.

La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de 2005, ratifiée à ce jour par 146 Parties et l'Union européenne, fournit un nouveau cadre pour l'adoption de politiques et de mesures qui soutiennent l'émergence d'industries culturelles et créatives dynamiques.

****

Le Comité intergouvernemental est composé de représentants de 24 Parties à la Convention.

Plus d’information sur la feuille de route

 

Contact médias : Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, a.bardon@unesco.org, +33(0)1 45 68 17 64

Les journalistes souhaitant couvrir la réunion sont priés de s'accréditer auprès de Djibril Kébé, d.kebe@unesco.org, +33(0)145 68 17 41