Culture & COVID-19: Impact et réponse

15/04/2020

Pour faire face à l’impact durable que la pandémie de COVID-19 aura sur le secteur de la culture, l’UNESCO a lancé un bulletin hebdomadaire « Culture & COVID-19 : Impact et Réponse » en vue de donner un aperçu de l’évolution rapide de la situation. Celui-ci expose à la fois l’impact immédiat de la crise sanitaire et des exemples de la manière dont les pays du monde entier s’adaptent à la situation. Il s’agit de l’une des nombreuses initiatives de l’Organisation pour répondre à l’impact de la pandémie sur le secteur culturel dans le monde.

Numéro 1

Des sites du patrimoine mondial vides, des événements culturels annulés, des institutions culturelles aux portes closes, des pratiques culturelles interrompues, un risque accru de pillage des sites culturels et de braconnage des sites naturels, des artistes en situation de précarité économique et un secteur du tourisme culturel gravement affecté. L’impact du COVID-19 sur le secteur culturel est ressenti à l’échelle mondiale. Les répercussions sont sociales, économiques et politiques ; elles affectent le droit fondamental d’accès à la culture, les droits sociaux des artistes et professionnels culturels et la protection de la diversité des expressions culturelles. L’ampleur de la crise risque également d’approfondir les inégalités et de fragiliser davantage les communautés vulnérables.

PDF icon fr_culture_covid-19_tracker.pdf

PDF icon issue_1_fr_culture_covid-19_tracker.pdf

 

PDF icon copy_of_issue_2_fr_culture_covid-19_tracker.pdf

Lire plus

Numéro 2

Les données de l ’ Organisation mondiale de la santé en témoignent : le COVID- 19 s’ est largement répandu sur tous les continents, suscitant le déploiement à une échelle sans précédent de mesures gouvernementales de confinement et de restriction de mobilité. 128 pays ont d’ ores et déjà fermé l ’ ensemble de leurs institutions culturelles. Dans ce contexte, chacun se tourne vers la culture comme source de réconfort, de bien- être et d’ échanges.

 

 

Lire plus

Numéro 3

Selon l ’ Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies ( OMT), 96 % de l ’ ensemble des destinations mondiales ont introduit des restrictions de mobilité totales ou partielles depuis la f in du mois de janvier. Le Conseil mondial du voyage et du tourisme estime que plus de 75 millions d’ emplois dans le secteur du voyage et du tourisme sont immédiatement menacés, soit une perte de 2 , 1 billions de dollars US du PIB à l ’ échelle mondiale en 2020.

 

 

 

 

Lire plus

Numéro 4

Selon le Conseil international des musées ( ICOM), la pandémie de COVID- 19 a un impact sur 95 % des 60 000 musées dans le monde qui restent à ce jour portes closes. À court terme, la fermeture des musées soulève un certain nombre de défis en matière d’ accès à la culture. Si de nombreux musées dans le monde ont su s’ adapter au travers du numérique en proposant des visites virtuelles ou des actions de mobilisation des publics par le biais des médias sociaux, certains musées dans le monde ne disposent parfois pas des capacités suffisantes ou des infrastructures numériques nécessaires. Parmi d’ autres exemples d’ un usage exponentiel du numérique par les musées, le site Internet du Louvre en France – le musée le plus visité au monde ( une fréquentation de 9 , 3 millions de visiteurs par an) – bat des records de connexions, la fréquentation étant multipliée par quatre avec une moyenne de 400 000 connexions par jour. En outre, des centaines de personnes r ivalisent de créativité et ont recréé de célèbres œuvres d’ art en détournant des objets du quotidien.

 

PDF icon issue_4_fr_culture_covid-19_tracker-3.pdf

Lire plus

Numéro 5

Dans le monde entier, la fermeture des institutions culturelles, des sites archéologiques ou encore des sites du patrimoine a entrainé une recrudescence des problématiques l iées à la sécurité des biens et des sites culturels. La pandémie exacerbe la fragilité de la sécurité des biens culturels, en particulier dans les pays en situation de conflit ou de post- conflit. La fermeture de sites – qui dépendent largement du tourisme pour le maintien de leur budget – pourrait accentuer les difficultés de leur gestion à long terme et la précarité des conditions de travail du personnel. Dans certains cas, elle pourrait également avoir, en l ’ absence d’ une mise en œuvre de mesures d’ urgence, un impact délétère sur les travaux de conservation et de recherche entrepris sur les sites.

 

 

 

Lire plus

Numéro 6

Alors que certains pays – notamment en Asie et en Europe – commencent à réouvrir leurs institutions culturelles, d’autres demeurent en confinement. Pour certains pays, notamment les États insulaires du Pacifique, les répercussions économiques de la crise précèdent même l’impact sanitaire. Dans la plupart des pays, la vie culturelle a été frappée de plein fouet, à la fois sur le plan social et économique. La pandémie a révélé des fragilités et inégalités structurelles, au sein des pays comme entre eux. Au cœur des sociétés, elle a donné à voir les inégalités affectant les groupes vulnérables – en particulier les femmes, les peuples autochtones, les migrants et réfugiés, et les LGBT – en termes d’accès à la culture.

Lire plus

Numéro 7

Dans le monde entier, de nombreux musées, galeries d’art, sites du patrimoine et lieux culturels ont procédé à une réouverture de leurs portes. En l’espace d’une semaine, on estime que 46 % des pays ont ouvert, ou partiellement ouvert, l’accès à leurs sites du patrimoine mondial. Pourtant, après plusieurs semaines de fermeture, de nombreuses institutions culturelles et sites du patrimoine dans le monde entier s’inquiètent de leur survie à l’avenir.

 

Lire plus

Numéro 8

La diversité biologique est profondément l iée à la diversité culturelle. L'adaptation continue des populations aux spécificités de leur environnement a posé les fondements de l ’ épanouissement des sociétés, des cultures et des langues à travers l ’ histoire de l ’ humanité. La semaine prochaine, la Journée mondiale de l ’ environnement et la Journée mondiale des océans seront célébrées dans un contexte de pandémie de COVID- 19 . La crise sanitaire a mis en exergue les l iens étroits qu’ entretient l ’ homme avec la nature. Par ailleurs, les mesures de restriction adoptées par un certain nombre de pays ont permis de réduire cette année de 8 % les émissions de gaz à effet de serre, selon l ’ Agence internationale de l ’ énergie. L’ UNESCO a entrepris, pour sa part, la révision et l ’ actualisation du document d’ orientation sur les conséquences du changement climatique sur les biens du patrimoine mondial.

Lire plus

Numéro 9

La pandémie de COVID- 19 continue d’ évoluer à un rythme différé selon les régions du monde. Alors que certains pays luttent contre une première vague d’ infections, d’ autres ont assoupli leurs mesures de confinement tout en appliquant des changements dans la vie quotidienne. À la mi- avril, l ’ OCDE a estimé que les dépenses consacrées « aux loisirs, à la culture, aux hôtels et aux restaurants » avaient diminué de 75 % dans les pays du G 7 . Cependant, la situation complexe et en rapide évolution rend extrêmement difficile de quantifier l ’ ampleur exacte de l ’ impact sur les économies du monde entier, y compris sur le secteur culturel. La pandémie soulève également des questions concernant la manière dont les institutions culturelles et les sites du patrimoine mondial peuvent s’ adapter à moyen terme aux nouvelles réalités.

 

Lire plus

Numéro 10

Avec une population estimée entre 370 et 500 millions de personnes, les peuples autochtones représentent une part essentielle de la diversité culturelle de la planète et parlent 4000 des 7 000 langues dénombrées dans le monde. Représentant environ 5 % de la population mondiale, i ls sont les gardiens d’ environ 20% du territoire à l ’ échelle mondiale et jouent ainsi un rôle essentiel en faveur de la protection de la biodiversité et du patrimoine culturel naturel, ainsi que dans la gestion des ressources naturelles et la lutte contre le changement climatique. La protection des peuples autochtones relève des droits humains fondamentaux, mais également de l 'impératif de préserver la diversité culturelle et le savoir ancestral.

 

Lire plus

Numéro 11

L'industrie touristique mondiale a été mise à l 'arrêt en mars 2020, lorsque toutes les frontières internationales ont été fermées en raison de la pandémie. L’ Organisation mondiale du tourisme ( OMT) des Nations Unies estime entre 60 et 80 % la diminution des arrivées internationales sur l 'année 2020 ( contre une baisse de 4 % de celles- ci à la suite de la crise économique de 2008). Le tourisme étant une source majeure de croissance, d’ emplois et de revenus pour de nombreux pays – en particulier dans les pays en développement et les petits États insulaires en développement – la relance de ce secteur représente une préoccupation majeure pour les gouvernements du monde entier. Selon le Conseil mondial du voyage et du tourisme ( WTTC), en 2019 , 1 , 5 milliard de personnes ont franchi les frontières internationales, le tourisme représentant 29 % des exportations mondiales de services. On estime par ailleurs qu'un emploi sur dix est généré par ces services, et que les travailleurs migrants, les jeunes et les femmes constituent une part importante de cette main- d’ œuvre.

 

Lire plus

Édition spéciale

La pandémie de COVID- 19 , qui continue de circuler dans le monde entier, affecte presque tous les aspects de la vie quotidienne, y compris le besoin fondamental de l 'être humain de se connecter avec la culture. La fermeture de nombreux sites du patrimoine mondial a fragilisé le l ien avec notre patrimoine. L’ annulation ou le report de concerts, de représentations théâtrales et de pratiques culturelles communautaires a affaibli les l iens qui existent entre les uns et les autres. Le droit fondamental à l ’ accès à la culture a été frappé de plein fouet, en raison des mesures de confinement imposées par les États membres pour faire face à la crise sanitaire. Dans le secteur culturel, la crise a également mis en évidence les vulnérabilités préexistantes du secteur, notamment les moyens de subsistance précaires des artistes et des travailleurs culturels, ainsi que les budgets serrés de nombreuses institutions culturelles. I l est clair que l ’ ampleur de la contribution économique du secteur culturel a été jusqu’ à présent sous- estimée. C’ est le cas tant pour la contribution directe à l ’ économie par le biais des industries culturelles et créatives que pour la contribution indirecte par le biais du secteur du tourisme.

Lire plus