News

Un curriculum accéléré expérimenté pour l’éducation non formelle en Haïti

20/11/2019
Port-au-Prince, Haïti

L’UNESCO appuie le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) dans l’expérimentation du curriculum accéléré ciblant l’éducation non formelle. Une façon d’améliorer le processus enseignement-apprentissage dans les centres du soir et les centres d’éducation familiale

Cette expérimentation se fait au niveau de 10 écoles du soir et 8 centres d’éducation familiale dans l’Ouest et la Grand’anse, deux départements géographiques du pays. Elle fait suite à la réalisation de l’état des lieux de l’éducation non formelle suivant une méthodologie faisant intervenir des études diagnostiques, des bilans ou encore des analyses sous-sectorielles.  Conséquemment, un Plan de travail conjoint, proposant des recommandations pour les Centres du soir, les Centres d’éducation familiale (CEF) et les curricula d’alphabétisation et post alphabétisation, a été élaboré.

 

Au terme de cette phase d’expérimentation, l’État haïtien espère que le processus puisse contribuer à outiller les centres du soir et les CEF de documents pédagogiques et didactiques officiels répondant aux caractéristiques des apprenants qui les fréquentent. Cette approche permettrait aux élèves sur-âgés, qui ont intégré tardivement le système éducatif haïtien, de boucler le contenu des six premières années de l’école fondamentale en trois ans, et transiter au troisième cycle de l’école fondamentale formelle ou à l’enseignement professionnel jusqu’au supérieur.

Les Centres du soir s’occupent de la scolarisation des enfants et des jeunes, âgés de dix ans et plus.  Ces structures, au nombre de 62 - dont 28 centres publics localisés dans plusieurs autres départements géographiques du pays - s’inspirent des objectifs du programme formel des deux premiers cycles du fondamental pour offrir des compétences de base qui entendent faciliter la transition des apprenants vers la 7e année de l’enseignement fondamental.

Pour leur part, les Centres d’éducation familiale (CEF) sont au nombre de 144, dont 113 centres publics. Avec une présence représentant une couverture de 80% du territoire national, les CEF accueillent des jeunes filles et des dames à qui ils fournissent l’éducation de base et la formation professionnelle dans diverses disciplines (broderie, couture, cuisine et pâtisserie, art décoratif, puériculture, nutrition, artisanat, etc.).

Cette expérimentation permet ainsi de renforcer les compétences académiques des apprenants fréquentant les centres du soir, faciliter une meilleure intégration au troisième cycle du fondamental et optimiser le rendement des apprenants des CEF aux niveaux académique et professionnel pour en faire des citoyens responsables, productifs et ouverts sur le monde.