Débats de l’UNESCO dans le cadre de la journée internationale de l’accès universel à l'information

01 Octobre 2017

Kinshasa le 28 septembre 2018. Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale sur l’accès universel à l’information, le  Bureau de l’UNESCO à Kinshasa a organisé le jeudi 28 septembre 2018 une table ronde intitulée : « Débats du Programme Internationale pour le Développement de la Communication : Promouvoir la culture de la paix et le développement durable à travers l'accès à l’information ».

Le Ministre de la Communication et des Médias Lambert Mende Omalanga qui a ouvert ces débats a centré sa communication autour d’une question centrale : « Comment rimer information et paix pour garantir le développement » Pour le Ministre cette question exige une réponse car l’accès à l’information, fut-il universel, est une chose, une très bonne chose même, mais les conditions de sa production, ses buts réels ou apparents, sa qualité et son incidence sur la perception collective ds problèmes par les citoyens en sont une autre.

Le Représentant de l’UNESCO Abdourahamane Diallo a souligné l’importance de ces débats qui visent avant tout à susciter Une attention particulière aux politiques internationales et nationales, ainsi qu’aux activités de plaidoyer, de recherches et de renforcement des capacités en vue de redynamiser la culture de la paix et le développement durable en RDC. « Ces débats nous ont permis d’avoir une compréhension commune et un engagement partagé sur la contribution de l’information à la réalisation des ODD » a-t-il souligné.

Bart Ouvry et Madame Siri Walt, respectivement Ambassadeur de l’Union Européenne et Ambassadrice de la Suisse, deux partenaires clés d’appui au développement des médias en République Démocratique du Congo ont souligné combien l’accès à l’information répond aux attentes des citoyens concernant la gouvernance de leurs états et la consolidation de la démocratie et de la paix. Les deux diplomates ont salué les efforts accomplis par les autorités congolaises en faveur de la liberté de la presse et les ont en même temps encouragées à soutenir le processus de l’adoption de la loi sur l’accès à l’information en attente de discussion au niveau de l’Assemblée Nationale.

Les communications sur les ODD développées successivement par le Docteur Allarangar Youkouide, Représentant de l’OMS , suivi de Madame Anna Ndiaye, Représentante de l’ONU femmes et d’un  expert délégué de l’Observatoire Congolais de développement durable ont épinglé les défis majeurs auxquels fait face la République Démocratique du Congo et ont ressorti le besoin urgent de sensibiliser les journalistes et les professionnels de la communication  sur l’importance du rôle des médias dans le suivi des progrès accomplis en vue de réaliser les ODD et dans la responsabilisation des gouvernements pour appropriation nationale de l’agenda 2030.

Ces débats de l’UNESCO, premier du genre en République Démocratique du Congo ont connu la participation des représentants du corps diplomatique, des parlementaires, des universitaires, des experts de très haut niveau, des journalistes, des étudiants et des délégués de la société civile ainsi que des leaders communautaires. Ils ont tous apporté un soutien à la réussite de ces débats par leur mobilisation massive.

Pour tout contact : Bureau de la Représentation de l’UNESCO en RDC

Avenue des Ambassadeurs n°2, Kinshasa-Gombe

Email :

Tél : (+243) 818848253