News

Déclaration de Séoul sur l'éducation aux médias et à l'information pour tous et par tous

03/11/2020

À l’occasion du 10e anniversaire de la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information, des parties prenantes du monde entier ont affirmé de manière éclatante qu’il était urgent de renforcer les compétences des citoyens en matière d’éducation aux médias et à l’information. Le nombre d'événements festifs est passé de cent événements en 2019 à plus de trois cents événements en 2020.

Les résultats des délibérations à l'ordre du jour de la Conférence principale et du Forum de l’agenda des jeunes ont été immortalisés dans la Déclaration de Séoul sur l'éducation aux médias et à l'information pour tous et par tous : une défense contre les désinfodémies. Cette Déclaration de Séoul a bénéficié d'une consultation avec près d'un millier de participants inscrits.

Par le biais de la Déclaration de Séoul, les partenaires et les participants appellent à l'éducation aux médias et à l'information pour tous. Ils ont :

  • Souligné que « l'éducation aux médias et à l'information (EMI) est une compétence essentielle pour lutter contre la désinfodémie, et que l’EMI contribue également à l'accès à l'information, à la liberté d'expression, à la protection de la vie privée, à la prévention de l'extrémisme violent, à la promotion de la sécurité numérique et à la lutte contre le discours de haine et les inégalités ».
  • Reconnu « les efforts de l'UNESCO pour promouvoir un cadre mondial des Villes EMI afin de stimuler l'apprentissage créatif sur l’EMI dans les espaces urbains et la participation d'acteurs non traditionnels dans la promotion de l’EMI ».
  • Appelé les responsables aux niveaux national et municipal à « s'engager à promouvoir ‘l'éducation aux médias et à l'information pour tous et par tous’ grâce à des politiques et à une allocation de ressources dans tous les domaines pertinents, notamment l'éducation, la santé, les élections, la protection de l'enfance, le climat et l'égalité des sexes, la gouvernance et la réglementation, pour ne citer que quelques exemples ».
  • Exhorté les intermédiaires technologiques à « jouer un rôle responsable, par le biais de systèmes multipartites institutionnalisés, dans le cadre de l'effort social visant à lutter contre la désinformation et à bâtir des communautés qui sont éduquées aux médias et à l'information ».
  • Demandé à l'UNESCO, en coopération avec d'autres agences des Nations Unies, de « maintenir l'accent sur l'inclusion des groupes défavorisés dans les engagements d'EMI et de continuer à promouvoir l'égalité des sexes en ce qui concerne l'EMI ».

L'UNESCO remercie tous ses partenaires, au premier rang desquels la République de Corée pour avoir accueilli et co-organisé les événements principaux de la Semaine mondiale EMI 2020. L'UNESCO est également reconnaissante aux partisans de longue date des actions mondiales d'éducation aux médias et à l'information de l'Organisation, telles que la Commission européenne et l'Agence suédoise de coopération internationale au développement. L'UNESCO remercie chaleureusement les membres de l'Alliance EMI de l'UNESCO et tous nos autres partenaires.