Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Défis et opportunités liés à l’intelligence artificielle dans l’éducation

07 Mars 2019

ai_in_education_policy_paper.jpg

GettyImages/FS Stock

L’intelligence artificielle (IA) génère de nouvelles solutions d’enseignement et d’apprentissage qui sont en cours d’expérimentation à travers le monde. Ces solutions nécessitent des infrastructures de pointe et un écosystème d’innovateurs dynamiques. Quelles sont les conséquences pour les pays, et notamment pour les nations en développement ? L’IA doit-elle être un axe d’action prioritaire pour réduire la fracture numérique et sociale ?

Telles sont, entre autres, les questions abordées dans un document de travail intitulé « Artificial Intelligence in Education: Challenges and Opportunities for Sustainable Development » (L’intelligence artificielle dans l’éducation : défis et opportunités pour le développement durable), présenté par l’UNESCO et ProFuturo à l’occasion de la Semaine de l’apprentissage mobile 2019. Ce document contient des études de cas sur la manière dont les technologies d’IA peuvent aider les systèmes éducatifs à utiliser les données pour améliorer l’équité et la qualité de l’éducation.

Des exemples concrets provenant de pays tels que la Chine, le Brésil et l’Afrique du Sud ont été étudiés afin d’évaluer la contribution de l’IA en termes de résultats de l’apprentissage, d’accès à l’éducation et de soutien aux enseignants. Des études de cas de pays tels que les Émirats arabes unis, le Bhoutan et le Chili sont présentés pour expliquer en quoi l’IA peut contribuer à l’analyse des données dans la gestion de l’éducation.

Le document explore également les aspects de l’IA relatifs aux curricula et aux normes, en citant des exemples de l’Union européenne, de Singapour et de la République de Corée, concernant la façon dont les élèves et les enseignants se préparent pour un monde où l’IA sera omniprésente.

Au-delà des opportunités, le document se penche en outre sur les défis et les conséquences politiques liés à l’introduction de l’IA dans l’éducation et à la préparation des élèves à un avenir alimenté par l’IA. Les défis présentés sont notamment les suivants :

  • Élaborer une vision globale des politiques publiques sur l’IA au service du développement durable : la complexité des conditions technologiques nécessaires pour progresser dans ce domaine suppose l’alignement de multiples facteurs et institutions. Les politiques publiques doivent fonctionner en partenariat au niveau national et international afin de créer un écosystème d’IA au service du développement durable.
  • Assurer l’inclusion et l’équité de l’IA dans l'éducation : avec le développement de l’IA, les pays les moins développés risquent de subir de nouvelles fractures technologiques, économiques et sociales. Certains obstacles majeurs, tels que l’indisponibilité d’infrastructures technologiques de base, doivent être surmontés pour créer les conditions indispensables à la mise en œuvre de nouvelles stratégies tirant parti de l’IA pour améliorer l’apprentissage.
  • Préparer les enseignants à un enseignement alimenté par l’IA : les enseignants doivent acquérir de nouvelles compétences numériques pour utiliser l’IA de façon pédagogique et pertinente, et les développeurs d’IA doivent comprendre comment les enseignants travaillent pour créer des solutions qui soient viables en conditions réelles.
  • Mettre au point des systèmes de données inclusifs et de qualité : si le monde est tourné vers la datafication de l’éducation, la qualité des données doit être la principale préoccupation. Il est essentiel de renforcer les capacités nationales pour améliorer la collecte et la systématisation des données. Les évolutions de l’IA devraient donner l’occasion d’accroître l’importance des données dans la gestion des systèmes éducatifs.
  • Renforcer la recherche sur l’IA dans l’éducation : bien que l’on puisse raisonnablement s’attendre à un renforcement de la recherche sur l’IA dans l’éducation au cours des prochaines années, il est néanmoins utile de rappeler les difficultés que le secteur de l’éducation a rencontrées pour prendre véritablement en compte les résultats de la recherche en matière d’éducation à la fois dans la pratique et l’élaboration des politiques.
  • Prendre en considération les questions d’éthique et de transparence dans la collecte, l’utilisation et la diffusion des données : l’IA soulève de nombreuses questions éthiques concernant l’accès au système éducatif, les recommandations faites à chaque élève, la concentration des données personnelles, la responsabilité, l’impact sur le travail, la confidentialité des données et la propriété des données qui alimentent les algorithmes. La règlementation de l’IA nécessitera un débat public sur l’éthique, la responsabilité, la transparence et la sécurité.

Les débats lors de la Semaine de l’apprentissage mobile 2019 se penchent sur ces défis, et offrent à la communauté internationale de l’éducation, aux gouvernements et aux autres acteurs du secteur une occasion unique d’explorer ensemble des opportunités et des risques que présente l’IA dans tous les domaines de l’éducation.