News

La Délégation du Québec et l'UNESCO à Dakar pour un partenariat renforcé dans l'éducation et la culture

21/01/2020
04 - Quality Education

Le Directeur du Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Ouest Sahel, M. Dimitri Sanga et la Déléguée Générale de la délégation du Québec à Dakar, Fatima Houda-Pépin, se sont rencontrés le mardi 14 janvier 2020 dans les locaux de la délégation du Québec. La rencontre avait pour objet une première prise de contact avec la déléguée nouvellement arrivée à Dakar et, échanger sur des sujets d’intérêt commun et de portée régionale à des fins de renforcer davantage le partenariat solide entre l’UNESCO et le Québec et d’explorer de nouvelles pistes de coopération.

Le Québec est un des acteurs clés dans la discussion et l’adoption des certains instruments normatifs et notamment la convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles en 2005. Sur la question de l’extrémisme violent, le Québec a accueilli la Conférence UNESCO sur « Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble » (30 octobre – 1er novembre 2016), dont le document final – l’Appel de Québec – a été adopté par la 39ème   session de la Conférence générale. Une Chaire UNESCO en « Prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents » vient d’être établie à l’Université de Sherbrooke au Québec. Le « Centre de prévention de la violence menant à la radicalisation » de Montréal a produit, en collaboration avec la Commission canadienne pour l’UNESCO, un guide pour les parents sur comment parler de radicalisation et d’extrémisme violent à son enfant. La ville de Québec a été la première ville francophone dans le domaine de la littérature à être désignée Ville créative de l’UNESCO en 2017. Le Québec accueille et soutient financièrement l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), basé à l’Université de Montréal et qui est dépositaire des Nations Unies pour les statistiques mondiales en matière d’éducation, de sciences et technologie, de culture et de communication.

Lors des échanges, M. Sanga a remercié le Gouvernement du Québec pour son soutien à l’UNESCO, notamment dans les domaines de la culture et de l’éducation, ainsi qu’à l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU). Il a fait un rappel exhaustif de la coopération entre l’UNESCO et le Québec en soulignant essentiellement, le rôle très actif du Québec sur les questions de la diversité des expressions culturelles et de la prévention de l’extrémisme violent et a également souligné le travail de l’ISU qui est crucial en vue de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable. Il a aussi exprimé l’espoir que le Québec continuera son soutien pour assurer la viabilité financière de l’Institut.

La Déléguée du Québec à Dakar s’est félicitée de la rencontre. Elle a fait une brève présentation de la Délégation, qui a été créée il y a seulement trois ans, qui couvre 12 pays en Afrique de l’Ouest, et pour laquelle un plan d’action des politiques sur les trois prochaines années est en cours de finalisation. Elle a par ailleurs fait un appel de la contribution de l’UNESCO dans leur plan d’action. Une contribution qui peut prendre la forme d’apport au travers du travail accompli au sein de l’UNESCO par le partage d’expertise et de connaissances. S’agissant des pays couverts conjointement par la Délégation du Québec et le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest Sahel, Mme Houda-Pépin a rassuré le Directeur de la volonté de la Délégation de travailler en synergie et d’accompagner le Bureau de Dakar sur des projets concrets, notamment en rapport avec la culture et l’éducation.

Par cette rencontre, la délégation compte marquer le point de départ d’une nouvelle ère de collaboration entre les deux organisations dans la sous-région.

 

Plus d’informations

https://fr.unesco.org/news/delegation-du-quebec-lunesco-dakar-partenariat-renforce-leducation-culture