Deux grands conseils scientifiques fusionnent pour mieux relever des défis mondiaux complexes

05 Juillet 2018

infocus_ics1.jpg

© Simon Cassanas / ISC

Une organisation non gouvernementale mondiale unique, représentative des sciences naturelles et sociales, a été formée cette semaine par la fusion du Conseil international pour la science (CIUS) et du Conseil international des sciences sociales (CISS), deux des plus anciens partenaires de l'UNESCO. Le Conseil international des sciences (ISC) aidera les scientifiques à apporter des solutions aux problèmes complexes et urgents d’intérêt public mondial et à défendre les valeurs inhérentes aux sciences à un moment où il est de plus en plus difficile de les faire entendre.

« Ces trois organisations sont nées à la suite de conflits mondiaux et sont animées par la conviction profonde que les problèmes internationaux doivent être résolus par la coopération internationale, » a rappelé M. Xing Qu, Directeur général adjoint de l'UNESCO. « Nos valeurs fondamentales n'ont pas changé depuis, même si le monde a changé. L'humanité est confrontée à de nouveaux défis, ainsi qu'à de vieux défis qui nécessitent une nouvelle approche ... que ce soit le déclin précipité de la biodiversité mondiale, le changement climatique, la croissance rapide de la population ou la détérioration des océans et des masses d'eau. »

La fusion facilitera cette nouvelle approche en favorisant la collaboration mondiale au niveau des sciences naturelles et sociales, qui, ensemble, sous-tendent les trois piliers du développement durable : social, environnemental et économique. L'UNESCO et l'ISC partagent les valeurs définies dans la Recommandation concernant la science et les chercheurs scientifiques adoptée par l'UNESCO en 2017 afin de définir les objectifs et les systèmes de valeurs par lesquels les sciences opèrent, et promouvoir des politiques scientifiques et technologiques nationales et mondiales appropriées.

L'UNESCO et l'ISC travailleront ensemble pour renforcer l'interface entre sciences et politiques. L'ISC est aujourd'hui la plus grande organisation scientifique de son genre, réunissant 40 unions scientifiques internationales et plus de 140 académies et conseils de recherche nationaux et régionaux ; et l'UNESCO rassemble 195 États membres avec un mandat unique aux Nations Unies, de construire la paix à travers l'éducation, la culture, les sciences naturelles et sociales et la communication.

La collaboration fructueuse développée en premier lieu avec le CIUS et le CISS se poursuivra. Le CIUS est devenu un partenaire-clé en 1946, peu après la création de l'UNESCO. Ensemble, ils ont contribué au développement d'initiatives scientifiques mondiales essentielles, telles que Future Earth et le Système mondial d'observation de l'océan (GOOS). Depuis 2016, ils ont établi un partenariat sur la contribution de conseils scientifiques aux politiques publiques, en collaboration avec le International Network of Global Science Advice (INGSA).

Le CISS a été fondé par une résolution adoptée par la 6e Conférence générale de l'UNESCO et a été un partenaire précieux depuis sa création, en particulier dans le cadre du Programme pour la Gestion des transformations sociales (MOST) de l'UNESCO. L'UNESCO et le CISS ont notamment co-publié trois rapports mondiaux sur les sciences sociales. .

« La collaboration entre l'UNESCO et le Conseil international des sciences représente plus qu'un simple mécanisme institutionnel, » a conclu Xing Qu. « Elle exprime une vision de l'humanité, partageant la compréhension de nous-mêmes et de notre planète, et créant les conditions de notre avenir collectif. »