La Directrice Générale déplore la mort du photographe Bashar Al-Attar en Syrie

22 Mars 2018

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a déploré aujourd’hui la mort du photographe syrien Bashar Al-Attar, victime des frappes aériennes qui ont touché la Ghouta orientale au début du mois.

« Je déplore la mort de Bashar Al-Attar », a déclaré la Directrice générale. « Il est de mon devoir de rappeler une nouvelle fois à toutes les parties en présence l’obligation légale qui est la leur en matière de protection des journalistes dans les zones de conflit. Conformément aux Conventions de Genève, les pays belligérants se doivent de respecter le statut civil des journalistes ».

Bashar Al-Attar travaillait comme photographe pour le service de presse de la ville d’Arbin. Il a été blessé par un éclat de bombe alors qu’il couvrait les frappes aériennes dans cette localité.  Il a succombé à ses blessures deux jours plus tard, le 14 mars.

La Directrice générale publie des communiqués sur le meurtre des professionnels des médias conformément à la résolution 29 adoptée par les Etats membres de l’UNESCO au cours de la Conférence générale de 1997 intitulée « Condamnation de la violence contre les journalistes ». Les déclarations de la Directrice générale condamnant les crimes visant les journalistes sont disponibles en ligne.

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes à travers des mesures de sensibilisation mondiale, un renforcement des capacités ainsi que la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

 

****

 

Contact médias : Sylvie Coudray, s.coudray@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 42 12