La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Ahmed Muhana al-Lami en Iraq

30/12/2019

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a appelé les autorités iraquiennes à ouvrir une enquête sur la mort du journaliste Ahmed Muhana al-Lami, tué par balles le 6 décembre dernier, à Bagdad, lors d’une manifestation.

« Je condamne les tirs à balles réelles survenus lors d’une manifestation à Bagdad qui ont entraîné la mort du photographe Ahmed Muhana al-Lami et d’une quinzaine de personnes. J’en appelle aux autorités iraquiennes pour qu’elles enquêtent sur cette attaque brutale visant des civils et pour que leurs auteurs soient traduits en justice ».

Le photographe de presse Ahmed Muhana al-Lami couvrait une manifestation sur une place publique lorsqu’il a été atteint par des tirs. Le journaliste est décédé à l’hôpital des suites de ses blessures.

Journaliste indépendant, M. al-Lami avait publié récemment sur les réseaux sociaux des photos des manifestations qui agitent la capitale de l’Iraq depuis plusieurs semaines. Entre 2015 et 2017, il avait couvert les opérations militaires ayant abouti à la reconquête du territoire occupé par Daech.

L'UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d'un renforcement des capacités, ainsi que par la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

 

****

Pour plus d’informations : l’UNESCO condamne l’assassinat de journalistes.

 

Contact médias : Sylvie Coudray (s.coudray@unesco.org) – +33 (0)1 45 68 08 91