Press release

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Bathélemy Kubanabandu Changamuka en RDC

19/07/2021

La Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay a demandé l'ouverture d'une enquête sur le meurtre du journaliste de radio communautaire, Barthélemy Kubanabandu Changamuka, survenu au Nord-Kivu en République démocratique du Congo le 9 mai dernier. 

Je condamne fermement le meurtre de Barthélemy Kubanabandu Changamuka. J'exhorte les autorités à ne ménager aucun effort au cours de leurs investigations sur ce crime, qui, comme toute attaque à l'encontre des médias, constitue une atteinte à la liberté d'expression, à la liberté de la presse et au droit à l'information.

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Animateur de la radio communautaire de Kitshanga (CORAKI FM), Barthélemy Kubanabandu Changamuka a été abattu à son domicile quelques minutes après avoir rendu l'antenne. 

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.