La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste de radio Fidel Ávila Gómez au Mexique

06/02/2020
,

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a appelé les autorités mexicaines à s’assurer qu’une enquête approfondie était menée dans le meurtre du journaliste Fidel Ávila Gómez survenu dans l’État mexicain de Michoacán.

« Je condamne le meurtre de Fidel Ávila Gómez », a-t-elle déclaré. « J’appelle les autorités à garantir la conduite d’une enquête approfondie dans cette affaire et à traduire les auteurs en justice. L’état de droit doit être assuré dans l’intérêt de la liberté de la presse, pierre angulaire d’un débat démocratique informé dans toute société ».

Ávila Gómez, directeur et présentateur de la station de radio La Ke Buena dans la ville de Huetamo, a été retrouvé mort le 8 janvier près de San Lucas, son corps portant des impacts de balles. Il avait été vu vivant pour la dernière fois le 29 novembre et sa disparition signalée le 2 décembre. La date exacte du meurtre n’a pas été déterminée.

L'UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d'un renforcement des capacités, ainsi que par la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

****

Pour plus d’informations : l’UNESCO condamne l’assassinat de journalistes.

 

Contact médias : Sylvie Coudray (s.coudray@unesco.org) – +33 (0)1 45 68 08 91