Press release

La Directrice générale de l’UNESCO condamne les meurtres d’Andrés Eloy Nieves Zacarías et de José Carmelo Bislick au Venezuela

11/09/2020

© UNESCO

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a appelé les autorités vénézuéliennes à enquêter sur les meurtres des journalistes José Carmelo Bislick le 18 août dans la ville de Güiria, dans l’est du pays, et d’Andrés Eloy Nieves Zacarías le 21 août à Cabimas, dans le Nord.

Je condamne les meurtres d’Andrés Eloy Nieves Zacarías et de José Carmelo Bislick. J’appelle les autorités à enquêter sur ces meurtres et à traduire leurs auteurs en justice. Les menaces et les attaques visant des journalistes constituent des obstacles inacceptables à l’exercice de la liberté de la presse et à la liberté d’expression, indispensables toutes deux à un débat informé

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Le corps de José Carmelo Bislick, présentateur d’une émission à la station Omega 94.1, sur l’antenne de laquelle il avait récemment dénoncé des cas de crime et de corruption, a été retrouvé au bord d’une route. La victime, qui était aussi enseignant, avait été enlevée à son domicile le soir précédent.

Andrés Eloy Nieves Zacarías, journaliste à La Guacamaya TV à Cabimas, a été tué lors d’un raid de la police dans les locaux de cette télévision locale qui a fait deux victimes. Lors du même raid, en effet, le fils du directeur de cette station locale a été tué au domicile familial, situé dans le même bâtiment que la station.

L'UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d'un renforcement des capacités, ainsi que par la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

****