Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La Directrice générale de l’UNESCO demande une enquête approfondie après l’assassinat des journalistes Maraden Sianipar et Maratua Siregar en Indonésie

08 Novembre 2019

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné le meurtre des journalistes Maratua Siregar et Maraden Sianipar, dont les corps ont été retrouvés séparément les 30 et 31 octobre près d'une plantation de palmiers à huile dans le district de Labuhan Batu, au nord de l’île indonésienne de Sumatra.

« Je condamne les meurtres de Maraden Sianipar et Maratua Siregar », a déclaré la Directrice générale. « J'espère que les autorités mèneront l'enquête à son terme et qu’elles traduiront les auteurs de ce double crime en justice. Les juges doivent être mobilisés pour mettre fin aux attaques et violences contre des journalistes dont le travail est essentiel à la démocratie et à l'État de droit ».

Les deux victimes étaient des journalistes indépendants qui auraient servi de médiateurs dans le cadre d'un différend foncier entre des habitants et un producteur d'huile de palme. Leurs corps portaient des traces de blessures à l’arme blanche.

L'UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d'un renforcement des capacités, ainsi que par la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

****

Pour plus d’informations : l’UNESCO condamne l’assassinat de journalistes.

Contact médias : Sylvie Coudray (s.coudray@unesco.org) – +33 (0)1 45 68 08 91