Press release

La Directrice générale de l'UNESCO se rendra au Conseil international de coordination du Programme sur l'Homme et la biosphère en Afrique

10/09/2021
15 - Life on Land

Le Conseil international de coordination du Programme sur l'Homme et la biosphère de l'UNESCO (MAB-ICC) se réunira, pour sa 33e session, à Abuja (Nigeria) du 13 au 17 septembre 2021. Cet événement intervient quelques jours après le Congrès mondial de l'Union internationale pour la conservation de la nature qui, en révélant que plus de 8500 espèces étaient menacées d'extinction, a éclairé d’un jour nouveau la crise mondiale de la biodiversité.

La réunion du MAB-ICC, qui pour la première fois se tiendra en Afrique, sera inaugurée par Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO et Muhammadu Buhari, Président du Nigeria. La Ministre d'État à l'Environnement du Nigéria, Sharon Ikeazor et le Coordonnateur résident et humanitaire des Nations Unies au Nigéria, Edward Kallon, participeront également au Conseil du MAB ainsi que les représentants des États membres de l'UNESCO.

Regardez l'ouverture en direct

Le direct est également disponible en : English | Español

L'UNESCO, en tant que gardienne de la connaissance et du savoir-faire en matière de biodiversité, développe depuis plus de 50 ans des solutions concrètes pour répondre aux défis environnementaux grâce au programme MAB et à son réseau de sites protégés qui couvrent près de 6 % de la planète.

Avec ses 714 réserves de biosphère réparties dans 129 pays, l'UNESCO cherche à réconcilier les humains avec la nature et prouve qu'il est possible d'exploiter durablement la biodiversité tout en contribuant à sa conservation.

Le Conseil du MAB est l’occasion de passer en revue les progrès effectués, de définir les priorités et de coordonner la coopération internationale en faveur de la biodiversité et des sciences écologiques. Le 15 septembre, le MAB-ICC examinera les propositions de nouvelles réserves de biosphère et le 16 septembre il sélectionnera les lauréats de la bourse Michel Batisse et bourses MAB pour les jeunes scientifiques.

Durant sa visite officielle au Nigeria, la Directrice générale de l'UNESCO se rendra dans la réserve de biosphère d'Okwangwo, où elle sera plus amplement informée des efforts de protection du gorille de la rivière Cross (Gorilla gorilla diehli), en danger critique d'extinction. Habitat naturel essentiel à sa survie, cette réserve de biosphère contient la plus grande zone de forêt humide relativement préservée du Nigeria.

 

Plus d'informations :

 

  • @UNESCO_fr
  • @manandbiosphere

Contacts presse pour les demandes d'interview des membres de l'UNESCO : Clare O’Hagan, c.o-hagan@unesco.org, 33 (0)1 45 68 17 29