Article

À Djibouti, la Directrice générale de l’UNESCO souligne l’importance de l’action éducative et culturelle en réponse à la pandémie

26/02/2021
Djibouti, Djibouti

Communiqué de presse de l’UNESCO 26/02/2021

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a effectué du 22 au 24 février une visite de travail en République de Djibouti, à l’invitation du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud. Elle s’est entretenue avec le chef de l’État, Ismaïl Omar Guelleh, sur le renforcement de l’action de l’UNESCO dans les domaines des politiques éducatives et culturelles.

Cette visite avait pour objectif de constater sur le terrain les efforts engagés pour faire face aux conséquences de la pandémie dans le domaine de l’éducation et de réaffirmer la place centrale qu’occupe le continent africain dans la stratégie et les actions de l’UNESCO.

La Directrice générale a ouvert aux côtés du Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, la Foire internationale de l’édition scolaire de Djibouti, placée sous le patronage du Président Guelleh. La foire a permis de mettre en valeur le travail de production de matériels scolaires adaptés à chaque niveau d’enseignement et aux besoins spécifiques des plus fragiles. La Directrice générale a proposé le développement de plusieurs projets en soutien à la formation des enseignants djiboutiens, en particulier dans le domaine de l’enseignement à distance, lors de sa visite du Centre de formation des enseignants de l’enseignement fondamental (CFEEF) et de l’École d’excellence de Djibouti.

Audrey Azoulay a également invité les autorités à adhérer au réseau des écoles associées de l’UNESCO, saluant les efforts entrepris par Djibouti en matière d’accès à une éducation de qualité pour tous.

La Directrice générale a visité la bibliothèque et les archives nationales en compagnie du ministre des Affaires musulmanes, de la Culture et des Biens Waqfs, Moumin Hassan Barreh. Le retour des archives nationales conservées à l’extérieur du pays constitue l'un des objectifs prioritaires de la politique culturelle de Djibouti. Dans cette perspective, la Directrice générale a proposé l’accompagnement technique de l’UNESCO pour la numérisation du patrimoine documentaire djiboutien et pour le retour de ce patrimoine. Elle a enfin encouragé le pays à soumettre davantage de sites sur les listes du Patrimoine culturel matériel et immatériel afin de valoriser la richesse historique du pays. Les questions liées au changement climatique ont également fait l’objet d’échanges avec les autorités djiboutiennes.

****