Éducation et protection de la petite enfance, berceau de la cohésion sociale

06 Mars 2018

ecce-forum-c-rawpixel-shutterstock-news.jpg

Rawpixel.com/Shutterstock.com

L’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) de qualité ont le pouvoir de transformer la vie des enfants. Elles peuvent contribuer à une meilleure efficacité des systèmes d’éducation et de santé et à produire une main-d'œuvre mieux formée et qualifiée. L'attention portée à la petite enfance peut aussi aider à construire des sociétés plus égales et inclusives, en offrant aux enfants exclus et défavorisés un solide fondement en vue de leur apprentissage tout au long de la vie, durant toute leur vie.

Le bon moment, c’est maintenant

La petite enfance est la période pendant laquelle la promotion de l'égalité des sexes et d’une culture de paix apporte une réelle différence, au moment où le rythme de développement du cerveau est à son maximum. Les enfants exposés à un âge précoce à des valeurs et à des attitudes favorables à l'égalité des sexes et à la paix ont toutes les chances de les conserver plus tard dans la vie.

« Il y a beaucoup de choses nécessaires qui peuvent attendre. L'enfant ne peut pas. C’est maintenant que ses os se forment, que son esprit se développe. Nous ne pouvons pas lui dire « attendons demain », il symbolise le présent. » (Gabriela Mistral) Il est donc fondamental d’investir dans l’EPPE pour réaliser l’Agenda Éducation 2030 et plus largement le Programme de développement durable des Nations Unies.

Lenteur des progrès

L'inclusion de l’EPPE dans l’Objectif de développement durable 4 (ODD 4), dans le cadre de la Cible 4.2, reconnaît le potentiel inexploité que représente une EPPE de qualité pour les personnes et les sociétés, invitant les pays « d’ici à 2030, à faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins dès la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les prépare à suivre un enseignement préscolaire.

En 2007, l'UNESCO a rappelé à la communauté internationale que, dans le monde, la moitié des pays n'avait pas mis en place des politiques EPPE pour les enfants de moins de trois ans. Dans de nombreux pays, des progrès ont été réalisés en matière de scolarisation au niveau préprimaire, mais davantage d’efforts sont indispensables pour mettre l’EPPE au cœur des systèmes éducatifs et réaliser ses immenses avantages pour la société.

Cohésion sociale

En partenariat avec la Commission nationale française pour l'UNESCO, l’UNESCO organise le Colloque international « Éducation et protection de la petite enfance, berceau de la cohésion sociale » qui se tient les 5 et 6 mars 2018 au Siège de l’UNESCO à Paris. Le Colloque est l’expression de l'engagement pris par l’UNESCO en faveur du développement et de l’amélioration de l’EPPE dans le monde. Il tire parti de l’impulsion donnée par la communauté internationale en faveur de l’EPPE et sensibilise les pays au rôle que joue une EPPE de qualité dans l’avancement de la cohésion sociale.

Le Colloque renforce au niveau international les connaissances et la base d’éléments factuels concernant les bonnes et pratiques en matière d’EPPE. Il a également pour objectif d’encourager les pays à intégrer l’EPPE, en particulier dans leur mise en œuvre de la cible de l’ODD 4.5 (Inégalités dans le domaine de l'éducation), la cible de l’ODD 4.7 (Éducation en vue du développement durable, éducation aux droits de l'homme et à la paix) et la Résolution 2017 des Nations Unies portant sur une Déclaration et un Programme d’action sur une culture de la paix, qui définit l’EPPE comme une stratégie essentielle à la construction de la paix.

Agence chef de file pour la coordination de l’Agenda Éducation 2030, l'UNESCO agit en faveur de l'inclusion dans l'éducation, par le biais d’une EPPE holistique et de qualité pour tous les enfants âgés de plus de 3 ans. L'UNESCO travaille sur la politique et le développement de bonnes pratiques, y compris dans le domaine du développement professionnel des enseignants avec le projet Enquête auprès des enseignants de l’Éducation pré-primaire (STEPP).

--

Plus d’informations :