Éduquer la prochaine génération d' étudiants pour faire revivre l'esprit de Mossoul

31/01/2020

Les briques et le mortier rempliront les trous et feront renaître les paysages historiques des rues, mais la réhabilitation de Mossoul, en Irak, ne pourra être consolidée que par l'éducation de la jeunesse à commencer par celle d'aujourd'hui puis de demain.
En remettant l'éducation sur pied, des bâtiments aux programme scolaires, l'UNESCO s'efforce de donner à la prochaine génération d'apprenants les moyens de construire des sociétés plus fortes et plus durables, afin que l'histoire ne se répète pas.

Voici notre action :


© UNESCO

À ce jour, 26 formateurs, 743 enseignants et directeurs d'écoles primaires et 307 parents ont suivi la formation de l'UNESCO sur la prévention de l'extrémisme violent par l'éducation. Ce projet, financé par les gouvernements des Pays-Bas et du Japon, est basé sur une approche holistique qui implique les enfants, les enseignants, les communautés, les parents et le personnel éducatif pour la prévention de l'extrémisme.


© UNESCO

L'UNESCO, en partenariat avec le réseau Educate-A-Child, met en œuvre un projet qui vise à donner accès à une éducation de qualité et inclusive,tenant compte de l'égalité des genres, à 150 000 enfants non scolarisés en Irak.


© UNESCO

Le travail dans le domaine de l'enseignement supérieur sera également un élément clé de la reconstruction du pays et de son économie. Par exemple, nous travaillons en coopération avec des étudiants dans les domaines de l'archéologie, de l'architecture et de l'ingénierie à l'Université de Mossoul, tout en reconstruisant la mosquée Al-Nouri et les églises Al Saa'a et Al Tahera. Cela ouvrira des possibilités d'enseignement technique et professionnel et de formation pour les jeunes professionnels.