Les Emirats arabes unis, l’UNESCO et l’Iraq signent un partenariat historique de 50 millions de dollars pour reconstruire le patrimoine culturel de Mossoul

23 Avril 2018

infocus_mosquee_al_nuri.jpg

Al-Nouri Mosque, Mosul, Iraq
© UNESCO/ICONEM

#FaireRevivrelEspritdeMossoul, initiative phare de l’UNESCO

Les Emirats arabes unis, l’UNESCO et l’Iraq ont conclu aujourd’hui un accord historique en vertu duquel les Emirats s’engagent à verser 50,4 millions de dollars pour contribuer à reconstruire le patrimoine culturel de Mossoul.

Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, a salué ce partenariat. « Il s’agit d’un partenariat historique, d’une coopération inédite et dont l’ampleur est sans précédent, pour reconstruire le patrimoine culturel en Iraq. Le soutien des Emirats arabes unis à l’un des piliers de l’initiative de l’UNESCO Faire revivre l’esprit de Mossoul, illustre leur volonté de porter haut la cause du patrimoine, âme vivante de toute société. C’est une occasion unique de faire renaître l’espoir, de renforcer la cohésion sociale et de servir de tremplin à l’emploi et la formation des jeunes. Je tiens à remercier les Emirats arabes unis pour leur engagement au service des habitants de Mossoul et plus largement des Iraquiens ».

Le projet soutenu par les Emirats arabes unis porte sur la restauration et la reconstruction des sites historiques de Mossoul, notamment l’emblématique mosquée Al-Nouri et son célèbre minaret penché Al-Hadba de 45 mètres de haut, construit il y a plus de 840 ans.

Au cours de la première année, l’UNESCO réalisera un travail de documentation et de déblayage du site et établira des plans de reconstruction. Les quatre années suivantes seront consacrées à la restauration et la reconstruction fidèle sur le plan historique du Minaret penché, de la mosquée Al-Nouri et des édifices adjacents. Les jardins historiques de la ville ainsi que d’autres espaces et infrastructures publics font également partie du plan, qui prévoit aussi la construction d’un mémorial et d’un musée.

La reconstruction du patrimoine disparu ou endommagé de la deuxième plus grande ville d’Iraq constitue le cœur du projet Faire revivre l’esprit de Mossoul, présenté par la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, en février dernier lors de la Conférence internationale pour la reconstruction de l’Iraq qui s’est tenue au Koweït.

L’initiative de l’UNESCO, qui s’inscrit dans le cadre du Programme des Nations Unies de relèvement et de résilience pour l’Iraq, en étroite coopération avec le gouvernement iraquien, a pour ambition de faire revivre l’esprit de coexistence pacifique et de cohésion sociale, à travers l’éducation et la culture, à Mossoul et plus largement dans le pays.

 

***

Contact médias : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO, r.amelan@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 16 50.