News

Les enjeux de l’Education au Mali au cœur de la rencontre entre le Ministre de l’éducation nationale et les PTF en éducation au Mali

01/02/2021
04 - Quality Education

Ce jeudi 28 Janvier, l’UNESCO a été officiellement introduite comme lead du groupe éducation et formation professionnelle des partenaires techniques et financiers au Mali à l’occasion de la réunion virtuelle de prise de contact entre Monsieur le Ministre de l’éducation nationale et les PTF en éducation. L’UNESCO succède ainsi à l’UNICEF pour un mandat d’un an.

En effet, ce groupe est rattaché au groupe thématique 2 « capital humain et inclusion sociale » du Groupe Exécutif de Coopération des Partenaires Techniques et Financiers au Mali. Le lead du groupe de dialogue (anciennement appelé Chef de file) est chargé d’animer les échanges avec les acteurs clé du secteur selon un format à convenir avec les parties gouvernementales.

A l’entame de ses propos, et au nom de la Directrice générale de l’UNESCO Mme Audrey Azoulay, Monsieur Edmond Moukala, Représentant de l’UNESCO au Mali, a remercié les partenaires sur le choix porté sur l’UNESCO qui adoptera une démarche ouverte, participative, franche et inclusive dans le fonctionnement du groupe et dans la collaboration avec le Ministère de l’éducation. Il a ensuite félicité Monsieur le Ministre de sa gestion et de son leadership réaffirmés lors de la rentrée scolaire du 25 janvier et de la gestion de la continuité des enseignements durant la période COVID-19.

Les défis sont énormes et ensemble (gouvernement – PTF – OSC) des réponses urgentes et efficaces doivent être définies et mises en œuvre.

M. Edmond Moukala, Représentant de l'UNESCO au Mali

Prenant la parole, les différentes interventions des PTF (fédération des ONG, le cluster éducation en situation d’urgence, la Coopération Suisse, la Délégation de l’Union Européenne) ont tourné respectivement autour de la stratégie de rattrapage afin de permettre aux élèves de combler le déficit du quantum horaire perdu durant les deux années à cause des nombreuses crises (sanitaire, grève des enseignants etc.), de la réouverture des écoles fermées à cause de l’insécurité, de l’amélioration de la gestion des enseignants autour de la concertation et du déploiement et enfin de la redynamisation du cadre partenarial (groupe local des partenaires en éducation) qui était en léthargie depuis l’apparition du coronavirus au Mali.

Ma priorité pour cette phase de transition à la tête du département est l’amélioration de la qualité du système éducatif dont la question enseignante (formation, valorisation et déploiement) constitue une priorité.

Pr. Doulaye Konaté, Ministre de l’Education Nationale

Monsieur le Ministre a remercié les PTF pour leur accompagnement et leur constance. Il a rappelé l’importance de la mise en œuvre effective du PRODEC II et de la pacification de l’espace scolaire en amorçant des discussions franches avec les syndicats d’enseignants. En outre dans la charte de la transition la refondation du système éducatif constitue un point essentiel où les assises de l’éducation seront organisées afin d’approfondir davantage les actions entreprises dans le PRODEC II.

Avant de clôturer la réunion, Monsieur le Ministre a instruit ses services sous la coordination du Secrétaire Général de faire un suivi des défis mentionnés avec le groupe de dialogue éducation.