Une enseignante encourage les filles à étudier les sciences et la technologie

26 Avril 2018

Voici Wesley van Oort-Strang. Mme Wesley est enseignante en sciences et technologie au Lycée Grotius de Delft, aux Pays-Bas (membre du Réseau des écoles associées de l’UNESCO) et à l’Institut de formation des enseignants de l’Université des sciences appliquées de Rotterdam. Elle enseigne les études techniques, les mathématiques et l’informatique, et a mis en place des activités extrascolaires telles que la programmation robotique, la menuiserie et la métallurgie.

Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de devenir enseignante en sciences et technologie ?

Après mes études supérieures en conception de produits, je n’ai pas voulu travailler dans un monde dominé par les hommes. J’aimais les matières telles que les maths, la technologie, le design et les TIC, et j’ai donc décidé de devenir enseignante. C’est un plaisir de pouvoir inspirer les élèves, car ils sont l’avenir.

Nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale des jeunes filles dans les TIC 2018. Pourquoi pensez-vous qu’il est important de doter les filles de compétences numériques ?

Développer les compétences pour le 21e siècle, telles que la maîtrise des médias et des TIC, être capable de penser de manière créative, de calculer et d’avoir un esprit critique est très important. Notre façon de communiquer devient chaque jour plus numérique. En dotant maintenant les élèves, et en particulier les filles, de compétences numériques, ils en profiteront toute leur vie. Les filles pourront acquérir les compétences nécessaires pour postuler à l’emploi dont elles rêvent et contribuer à façonner l’avenir.

Le rapport « Déchiffrer le code » de l’UNESCO a révélé que les femmes ne représentent que 35 % des étudiants du supérieur inscrits dans des domaines d’études liés aux STEM, et 3 % seulement des diplômés en TIC dans le monde. Dans quelques années, il y aura 7 millions de nouveaux emplois dans les STEM en Europe – nous aurons besoin de tous les talents disponibles. D’après votre expérience, qu’est-ce qui pourrait inspirer et encourager les filles à suivre des études dans les domaines des STEM et des TIC et favoriser une représentation plus équilibrée entre les sexes dans ces domaines ?

Il y a beaucoup de choses à faire ! En créant davantage de modèles de rôles féminins, on peut inspirer les filles à s’inscrire dans ces domaines. Changer les attitudes, en particulier la perception qu’ont les hommes de ce que les femmes peuvent faire, peut ouvrir la voie à la prochaine génération de filles et de femmes dans les STEM. Permettre aux femmes d’avoir les mêmes rémunérations que les hommes est aussi une étape importante dans l'égalisation des chances. Les enseignants ont également un rôle important à jouer pour encourager les filles à s’engager dans les domaines des STEM ou des TIC et soutenir leurs élèves même lorsque les choses deviennent un peu difficiles. Enseigner les matières STEM et les TIC de manière concrète en demandant aux filles de concevoir un jeu ou de tenir un blog en ligne peut les encourager à s'engager dans ces disciplines et à prendre conscience que ces domaines ne sont pas uniquement réservés aux garçons.

Les enseignantes peuvent avoir un impact positif sur l'éducation des filles et des garçons. Vous considérez-vous comme un modèle pour vos étudiantes et, si oui, que souhaitez-vous apprendre à vos élèves en tant que femme dans l'enseignement des STEM?

Je pense qu'il est très important que les filles et les garçons réalisent que les matières STEM sont également enseignées par des femmes. Les enseignants sont censés être le reflet de la future société dans laquelle vivront les élèves. Je n’en ai pas toujours conscience parce que cela me semble très naturel, mais je me vois vraiment comme un modèle pour mes étudiantes. Je sais qu'il est très important de motiver et d'encourager les filles à s'impliquer et à réussir dans les matières STEM.

Vous avez mis en place une activité de programmation robotique pour vos élèves : les filles et les garçons y participent-ils de la même manière ? Si non, comment stimulez-vous la participation et la performance des filles ?  

Les filles et les garçons participent différemment à l'activité robotique. Les filles ont tendance à ne pas montrer beaucoup d'intérêt alors que les garçons l'aiment dès le début. Mais les filles et les garçons sont tous très créatifs. C’est pour cela qu’en tant qu'enseignante, je m'efforce de donner à mes élèves le temps et l'espace nécessaires pour être créatifs. Je m'assure également que les programmes scolaires et extrascolaires sont conçus pour attirer les filles. Les filles ont souvent tendance à penser que la robotique est trop difficile pour elles et qu'elles échoueront très probablement. Il est important de leur montrer qu’elles aussi peuvent le faire. Parce qu'une fois qu'elles le font, les filles finissent par être surprises de voir à quel point elles l'apprécient.

La formation des enseignants peut aider à surmonter les préjugés sexistes. Dans votre travail de formatrice d'enseignants, comment vous efforcez-vous de faire en sorte que les futurs enseignants encouragent les filles à suivre des études dans les domaines des STEM ? Quelles méthodes d'enseignement utilisez-vous ou croyez-vous efficaces pour encourager les filles à suivre des études dans les domaines des STEM ?

La sensibilisation aux écarts entre les sexes dans ces domaines d’enseignement spécifiques est la première chose à accomplir en tant qu’enseignant. Avant, les matières STEM étaient enseignées de telle sorte que les filles ne les trouvaient pas intéressantes. J'ai introduit de nouvelles méthodes d'enseignement, telles que la ludification (apprentissage par le jeu) et « Escape the Classroom » (relever des défis liés à la matière) pour éveiller l’intérêt des deux sexes. Chaque élève devrait s'amuser en apprenant, car cela aide à mémoriser et rend l'apprentissage plus intéressant. La manière dont les matières STEM sont enseignées peut faire une énorme différence dans la participation et l’implication des filles.

Quel conseil donneriez-vous aux filles et aux jeunes femmes qui auraient envie de suivre des études et des carrières dans les STEM et les TIC ?

Tout est possible. Ce ne sera pas toujours facile, en particulier sur le lieu de travail, mais si vous rêvez de suivre des études dans les STEM ou les TIC et de devenir ingénieure ou codeuse, persistez et vous y arriverez. Lancez-vous !