Enseigner en liberté, thème de la Journée mondiale des enseignants

wtd-2017-c-cdominic_chavez-world_bank.jpg

© Credit: Dominic Chavez/World Bank
03 Octobre 2017

La Journée mondiale des enseignants, célébrée chaque année le 5 octobre, sera l’occasion pour l’UNESCO de mettre l’accent sur le personnel de l’enseignement supérieur au cours d’un colloque organisé au siège de l’Organisation (Salle II, 10h00).

Vingt ans après l’adoption, en 1997, de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, l’UNESCO rassemblera pendant une journée enseignants, formateurs, décideurs, experts et chercheurs venus de différentes régions du monde pour dresser un état des lieux de la situation des enseignants du supérieur.

Après un bilan des réformes de l’enseignement supérieur dans le monde, la conférence s’articulera autour de deux tables rondes : l’une consacrée aux enjeux de la liberté d’enseignement et de l’autonomie des établissements (11h15-12h30) et l’autre aux réponses de l’enseignement supérieur aux nouvelles exigences en matière de qualité, d’inclusion et d’équité (14h-16h30).

Célébrée partout dans le monde depuis 1994, la Journée mondiale des enseignants a cette année pour thème : « Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants ». Lors de l’adoption de l’Objectif de développement durable sur l’éducation (ODD n°4), l’autonomisation des enseignants a été définie par les Nations Unies comme une priorité.

Cela signifie qu’un enseignant doit pouvoir disposer d’une autonomie professionnelle, de la liberté et des outils lui permettant de garantir une éducation de qualité, ce qui nécessite de prendre en compte le contexte, les besoins et les attentes des élèves. Or les situations d’urgence, les conflits, l’insécurité, la montée de l’intolérance et des discriminations ou encore les restrictions budgétaires dans la recherche et dans l’éducation, qui affectent de nombreux enseignants dans le monde, battent en brèche cette liberté.

Alors que la communauté internationale s’est engagée à atteindre l’éducation universelle primaire et secondaire d’ici 2030, on estime que les pays devront recruter 68,8 millions d’enseignants du primaire et du secondaire pour y parvenir (source : Institut de statistique de l’UNESCO : ISU).

***

Les journalistes souhaitant couvrir cet événement sont priés de s’accréditer.

Programme de la conférence

Contact médias : Djibril Kébé, Service de presse de l’UNESCO, +33 (0) 1 45 68 17 41, d.kebe@unesco.org