ENTRETIEN AVEC CAROLINA PICADO, Directrice de l'Atelier national du théâtre du Costa Rica

05/11/2020

Dans le cadre de l'urgence sanitaire provoquée par le COVID-19, les secteurs artistique et culturel ont été parmi les premiers secteurs touchés. De nombreux travailleurs culturels, tant formels qu'informels - y compris des artistes, des professionnels de la gestion technique et culturelle - ont vu les conditions de poursuite de leur travail créatif perturbées et, dans de nombreux cas, leurs moyens de subsistance compromis. Dans le domaine de la culture, l'UNESCO s'est attachée à aborder et à rendre visibles ces difficultés, ainsi qu'à soutenir la formulation de solutions créatives émanant du secteur lui-même.

À l'initiative du Ministère de l'Education Publique du Costa Rica et de l'Atelier National du Théâtre (TNT) - une institution rattachée au Ministère de la Culture et de la Jeunesse du Costa Rica - le projet « Apuntate a un cuento » a été réalisé entre juillet et septembre. Ce projet vise à améliorer l'expérience de l'enseignement à distance par des lectures de textes éducatifs théâtralisées par des professionnels du spectacle. L’UNESCO apporte son soutien financier et accompagne ce projet qui bénéficie à la fois aux jeunes, qui peuvent télécharger les lectures dramatisées de leurs textes scolaires, et aux artistes, qui ont eu la possibilité de poursuivre leur travail dans un secteur qui se trouve paralysé.


Le conteur Eyder Fonseca est un des artistes qui participe au projet "Apuntate un cuento".
Le TNT est une institution de promotion et de formation à l'art dramatique qui vise à maximiser la fonction sociale du théâtre. Selon Carolina Picado, Directrice du TNT, les relations avec l'UNESCO ont été d'un grand soutien dans le contexte de l'urgence provoquée par le COVID-19. La première chose que l'alerte sanitaire a clôturée a été les événements publics, ce qui a touché le secteur du théâtre de manière directe et immédiate, frappant un secteur qui était déjà confronté à une grave précarité du travail avant même la pandémie. Mme Picado a commenté l'importance de soutenir ce projet

« Il est très rassurant de savoir que le principal organisme international qui s'occupe de la culture et de l'éducation est capable de collaborer. Cette aide représente un point de départ pour articuler des actions en faveur du secteur. Parfois, la coopération internationale se concentre uniquement sur la conception de la politique publique, et le chemin est long entre la politique publique et le pain qui doit atteindre la table du peuple », a déclaré Mme Picado.

Selon Mme Picado, la plupart de l'offre d’aide existante est axée sur le théâtre et la danse, mais ce projet a été prévu pour bénéficier également aux secteurs du cirque et du conte. « C'est quelque chose d'important que l'UNESCO nous donne ici : les fonds sont destinés aux personnes les plus touchées du secteur », a commenté Mme Picado. De plus, le projet cherche à mettre en valeur la diversité, c'est pourquoi le projet implique aussi des artistes qui peuvent raconter des histoires dans les langues autochtones et même en langue des signes.


One of the participant artists, preparing to perform

Ce projet fait partie d'une série d'efforts déployés par le TNT pour s'adapter à la situation d'urgence sanitaire. Pour répondre à la demande de revenus dans le secteur, le TNT cherche à développer des projets visant à générer des emplois dans les arts, en explorant les possibilités de liens productifs et en favorisant le développement d'activités avec d'autres institutions, notamment des campagnes publicitaires et la sensibilisation face à la nouvelle normalité. « Nous sommes très reconnaissants ; bien que cela ne résolve pas tout le problème pour les artistes, c'est un répit qui nous donne l'espoir de savoir qu'il existe des moyens de générer des stratégies », a déclaré Mme Picado, concernant la contribution de l'UNESCO aux efforts du TNT.

Le TNT cherche à formuler des solutions créatives, basées notamment sur la virtualisation de ses activités, bien que l’institution doit encore relever des défis importants liés à la formation du personnel et à l'investissement dans les équipements technologiques. Cela a demandé beaucoup d'engagement et d'efforts de la part du personnel enseignant et des étudiants de l'institution.

 


@ Natalia Serrano Álvarez / The project involves multiple artistic disciplines, including music

« Face à cette nouvelle normalité virtualisée, que devons-nous faire d'une discipline qui dépend des rencontres publiques ? », s’interroge-t-elle. L'institution s'est engagée à relier le théâtre au secteur audiovisuel et, afin de diversifier les sources de revenus, elle explore les possibilités d'entrer dans de nouveaux domaines moins touchés par l'urgence sanitaire, tels que les jeux vidéo ou le doublage.

Pour Mme Picado, le projet «Apuntate a un Cuento» a également eu un impact sur le plan personnel : « cela me redonne un peu de lumière au milieu de quelque chose qui semblait très sombre », dit-elle, car le projet ouvre des possibilités de trouver des solutions. Selon elle, le soutien de l’UNESCO au projet du TNTmontre que l'on peut faire confiance aux institutions de coopération internationale et qu'il existe une volonté de générer des alternatives.

Peu après la fin de cet entretien, à la mi-octobre 2020, Mme Picado a changé de poste et n'est actuellement plus Directrice de l'Atelier national du théâtre du Costa Rica.