Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Entretien de la Directrice générale de l'UNESCO avec l’ambassadeur de la République islamique d’Iran

06 Janvier 2020

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a reçu ce lundi l’ambassadeur de la République islamique d’Iran auprès de l’Organisation, son Excellence Ahmad Jalali, avec qui elle a évoqué les tensions au Moyen-Orient, en particulier leurs conséquences sur le patrimoine et la culture.

 

La Directrice générale a rappelé les dispositions des Conventions de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et de 1972 sur la protection du patrimoine mondial. Les États-Unis et l’Iran ont ratifié ces deux instruments. La Convention de 1972 prévoit notamment que chacun des États parties « s'engage à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d'endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel qui est situé sur le territoire d'autres États parties à cette convention. » 

 

La Directrice Générale a également rappelé les termes de la résolution du Conseil de Sécurité 2347 adoptée à l’unanimité en 2017, qui condamne les actes de destruction du patrimoine culturel.

 

Elle a enfin souligné l’universalité du patrimoine culturel et naturel, vecteur de paix et de dialogue entre les peuples, que la communauté internationale a le devoir de protéger et de préserver pour les générations futures.

 

****