L’espace européen de l’éducation : une ambition pour l’Europe et le monde

25 Janvier 2018

A l’occasion du premier Sommet européen de l’éducation organisé par la Commission européenne aujourd’hui à Bruxelles (Belgique), la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a apporté le soutien de l’Organisation à la création d’un Espace européen pour l’éducation.

Ce Sommet a réuni une vingtaine de ministres de l’Education et 500 participants pour poser les fondements de cet espace commun d’ici 2025, axé sur l’innovation, l’inclusion et l’éducation fondée sur des valeurs communes.

La Directrice générale a salué ce « réinvestissement politique » de l’Europe dans l’éducation.

Face à la montée des inégalités, Tibor Navracsics, Commissaire européen à la Culture, l'Education, la Jeunesse et la Citoyenneté a souligné la nécessité d’un engagement politique fort en faveur de l’éducation pour bâtir des sociétés plus résilientes et inclusives et a annoncé la tenue d’un prochain sommet en 2019.

De l’adaptation des contenus pédagogiques et l’acquisition de compétences numériques à la transmission des valeurs, la Directrice générale a tracé les grandes lignes de cette révolution éducative, affirmant aussi que « le ciment le plus fort de l’Union sera toujours la culture et le savoir. »

Mme Azoulay a souligné l’importance du rôle de l’Union européenne non seulement en Europe mais aussi à l’échelle mondiale comme force de progrès. « L’Europe porte en elle la diversité du monde et détient une carte extraordinaire à jouer pour agir dans ce monde globalisé, » a-t-elle affirmé.

La création d'un Espace éducatif européen avait été approuvée lors de la réunion des chefs d'État et de gouvernement européens à Göteborg (Suède) en novembre dernier, sur la conviction que l'éducation peut constituer l'une des clés pour relever les défis du monde actuel et favoriser un plus grand sentiment d'appartenance face au populisme et à la xénophobie.