Article

Les États parties d'Afrique de l'Est à la Convention de La Haye de 1954 entament un examen national de leur protection des biens culturels

18/01/2021
11 - Sustainable Cities and Communities
17 - Partnerships for the Goals

Quelques-uns des participants à la réunion d'information sur les rapports périodiques organisée le 14 janvier 2021 par le Bureau de l'UNESCO à Nairobi.

L'UNESCO apporte son soutien à huit Etats d'Afrique de l'Est (Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Madagascar, Maurice, Rwanda, Seychelles et Tanzanie), parties à la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, dans la préparation de leurs rapports périodiques nationaux sur les mesures prises au cours des quatre dernières années (2017-2020) pour protéger le patrimoine culturel en cas de conflit armé.  Deux réunions d'information en ligne - en anglais et en français - ont été organisées par le Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est et le Secrétariat de la Convention de La Haye de 1954 et ses deux Protocoles (1954 et 1999) le 14 janvier 2021 afin de guider les points focaux nationaux, les Commissions nationales de l'UNESCO et d'autres parties prenantes des pays susmentionnés sur l’utilisation du format du questionnaire de rapport périodique et d'encourager un processus participatif pour sa préparation avec un large éventail de parties prenantes gouvernementales et militaires.

La Convention de La Haye de 1954 est le premier traité international adopté à portée universelle sur la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé et vise à préserver les biens tant mobiliers qu'immobiliers d'importance nationale, tels que les monuments d'architecture, d'art ou d'histoire et les sites archéologiques, les œuvres d'art, les manuscrits, les livres et autres objets d'intérêt artistique, historique ou archéologique, ainsi que les collections scientifiques et les collections importantes d'objets d'art.              

Les rapports périodiques nationaux sont un mécanisme important qui permet aux Etats parties à la Convention de La Haye de 1954 et à ses deux Protocoles (1954 et 1999) de diffuser des informations sur les mesures prises, préparées ou envisagées par leurs autorités nationales respectives pour l'application de ces traités et la protection des biens culturels. Ils constituent également une source d'information essentielle pour les professionnels du patrimoine culturel, les chercheurs et les décideurs politiques qui recherchent des informations sur les mesures prises par les gouvernements pour donner effet aux dispositions de la Convention de La Haye de 1954 et de ses deux Protocoles (1954 et 1999).

Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est

Les États parties sont tenus de soumettre tous les quatre ans au Directeur général/à la Directrice générale de l'UNESCO des rapports nationaux sur la mise en œuvre de la Convention de La Haye de 1954 et de ses Protocoles. Les rapports pour 2017-2020 doivent être soumis le 30 juin 2021. Trente participants issus des 8 pays d'Afrique de l'Est se sont joints aux séances d'information du 14 janvier 2021 afin d'en savoir plus sur le format des rapports périodiques et sur la méthodologie recommandée pour la préparation du rapport de manière participative et inclusive. Une réunion de suivi sera organisée en juillet 2021 pour présenter les résultats, les leçons tirées et les meilleures pratiques de l'exercice de rapport avec les 13 pays de la région de l'Afrique de l'Est.

Pour plus d'informations, veuillez consulter les sites :