États-Unis- Iraq

17/02/2020

Le 15 mai 2015, les forces d'opérations spéciales des États-Unis ont découvert des centaines d'objets et de fragments archéologiques et historiques lors d'un raid. La découverte de cette cachette est une preuve importante du pillage des sites archéologiques en Syrie et en Irak, du vol dans des musées régionaux et du stockage de ces biens en vue de leur vente probable sur le marché international. Tous les objets et fragments ont été remis aux autorités du Musée national irakien le 15 juillet par l'ambassade des États-Unis à Bagdad.