Publications

Évaluation des besoins en intelligence artificielle en Afrique

06/05/2021

L’importance de l’Intelligence Artificielle (IA) dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable ne fait que confirmer le potentiel et les possibilités de progrès pour l’humanité. L’UNESCO accorde ainsi au développement de l’IA une place conséquente en la plaçant au centre de sa réflexion sur ces enjeux mondiaux, aussi bien en termes d'évolution numérique que de considérations éthiques.

La réflexion sur l’IA est déjà bien présente en Afrique, notamment suite au Forum sur l’intelligence artificielle en Afrique organisé par l’UNESCO et l’Université Mohamed VI Polytechnique du 12 au 13 décembre 2018 à Benguérir, au Maroc. Ce forum avait été l'occasion d'explorer les opportunités et les défis que représentent ces innovations technologiques dans le contexte africain.

C’est dans la continuité de cette réflexion, qui vise à étudier les besoins de l’Afrique en termes d’IA, que l’UNESCO présente les résultats de l’enquête sur les besoins relatifs à l’IA en Afrique dans le rapport « Évaluation des besoins en intelligence artificielle en Afrique » publié en 2021. 

Les initiatives de développement IA n’étant pas également réparties entre les régions du monde, cette enquête est destinée à cartographier les priorités et besoins en renforcement des capacités des pays africains. C’est dans ce contexte que le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb a établi un état des lieux des différentes stratégies et actions mises en place en Algérie, au Maroc et en Tunisie, afin de proposer des recommandations utiles pour affronter les défis, ainsi que de saisir les opportunités futures.

Ainsi, ce rapport souligne que la Tunisie et le Maroc sont les deux pays qui recensent les initiatives les plus abouties quant au développement de stratégies IA à l'échelle du Maghreb. Ces initiatives ont débouché à l'émergence de séminaires, programmes de recherches, forums, partenariat public-privé, ainsi que sur la mobilisation de l'enseignement supérieur sur cette thématique, notamment à travers des Masters en intelligence artificielle, ingénierie, mathématiques, recherche et applications économiques (ex: objets connectés) au seins d'écoles d’ingénieurs et d'universités. L'Algérie, quant à elle, a lancé en 2019 un atelier de préparation à un plan national devant s’étaler de 2020 à 2030, afin de permettre l'émergence d'une feuille de route relative à la formation, la pédagogie, la recherche fondamentale & appliquée, ainsi que sur les impacts potentiels de l’IA sur la société et l'économie.

© UNESCO

Il s'agit ici de développer un savoir-faire local, que ce soit en soutenant les Start-ups en Tunisie, qui dès 2015, se sont lancées dans la création d'un tissu entrepreneurial d'entreprises autant à l’intérieur du pays qu’ à l'étranger (avec le soutien de la diaspora, notamment aux États Unis ou en France), qu’en soutenant et en faisant la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans le secteur du numérique, au Maroc. 

La création de ces écosystèmes a également vocation à réduire une fracture numérique Nord/Sud déjà prégnante en dehors de la thématique du développement des IA. Force est de constater qu’à des degrés divers, le Maroc et la Tunisie cherchent à disposer d’écosystèmes de développement IA du moins embryonnaire, sur lesquels peut se greffer une jeunesse avide de technologie. 

Le rapport du Bureau de l'UNESCO pour le Maghreb souligne également le positionnement de ces pays à l'échelle mondiale en se basant sur « l'indice de préparation du gouvernement à l'IA » créé par Oxford Insights (Royaume Uni), en collaboration avec le Centre de Développement de la Recherche (Canada) et développe les recommandations suivantes :

  • Développer une stratégie IA et donner une vision aux pays africains dans ce domaine
  • Mettre en place une stratégie développement de talents 
  • Mettre en place une stratégie de données bien construite

Ci dessous, le lien de téléchargement du rapport qui présente de manière détaillée des analyses contextualisées, des infographies, un inventaire des événements significatifs de la genèse IA au Maghreb, ainsi que des acteurs associés à l'écosystème de la société civile et de la sphère économique.

Pour plus d’information sur le rapport « Évaluation des besoins en intelligence artificielle en Afrique » 

Télécharger  :

Plus d'informations sur le travail de l'UNESCO dans le domaine de l'IA au lien suivant: