Des experts soulignent le rôle de la culture dans l'atténuation et l'adaptation au changement climatique

24/02/2020

À la veille de la 52e session du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui se tiendra du 24 au 28 février 2020 au Siège de l'UNESCO, des experts du monde entier se sont réunis pour souligner le rôle crucial de la culture dans l'atténuation et l'adaptation au changement climatique.

Les experts ont noté que le changement climatique représente aujourd'hui l'une des plus grandes menaces qui pèsent sur la culture. L'augmentation des incendies, des inondations, des sécheresses, de la désertification et de l'acidification des océans menace le patrimoine culturel et naturel, tandis que l'élévation du niveau de la mer, en particulier dans les petits États insulaires en développement (PEID), met en péril des modes de vie entiers.

Cependant, les experts ont également souligné un autre aspect - à savoir le rôle de la culture en tant que ressource pour l'atténuation et l'adaptation au changement climatique. Ils ont noté que les pratiques du patrimoine culturel immatériel, notamment les pratiques traditionnelles de gestion des terres et de l'eau, les stratégies traditionnelles de sécurité alimentaire et l'utilisation de l'architecture et des matériaux de construction traditionnels, peuvent aider les communautés à atténuer les changements climatiques et à s'y adapter. Les sites du patrimoine culturel et naturel peuvent servir de refuge, à la fois physique et psychologique, aux communautés pendant et après les urgences liées au climat. Ces sites peuvent également servir de moyens de relance et de réconciliation suite à des conflits intercommunautaires liés au changement climatique. D'autres ont noté que la créativité est essentielle pour trouver de nouvelles solutions aux défis environnementaux et que les artistes et les institutions culturelles ont un rôle majeur à jouer pour inspirer l'action climatique.

«La culture est une ressource importante pour l'atténuation et l'adaptation au changement climatique, » a déclaré Ernesto Ottone R., Directeur générale adjoint pour la culture de l’UNESCO.  « L'urgence de la crise climatique signifie que nous ne pouvons pas attendre pour intégrer la culture dans l'action climatique mondiale, » a-t-il ajouté.

Malgré la relation fondamentale entre la culture et l'atténuation et l'adaptation au changement climatique, ces experts étaient unanimes à affirmer que la culture est largement absente des discussions sur le changement climatique aujourd'hui. La culture n'est pas systématiquement intégrée dans la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, l'Accord de Paris ou les rapports d'évaluation du GIEC. Il est tout aussi important d'inclure tous les aspects du développement durable, y compris la dimension environnementale, dans les politiques culturelles. À l'avenir, l'UNESCO continuera de réunir plus d'experts et de spécialistes sur ce sujet, soulignant la valeur ajoutée de la culture pour lutter contre le changement climatique, ainsi que la nécessité de garantir l'inclusion de la culture dans les processus décisionnels liés au changement climatique.