Exposition Anne Frank à l’occasion de la Conférence générale de l’UNESCO

25 Octobre 2017

L’exposition itinérante de la Maison Anne Frank « Laissez-moi être moi-même : l’histoire de la vie d’Anne Frank » sera présentée à l’UNESCO du 31 octobre au 4 novembre 2017, à l’occasion de la 39e session de la Conférence générale. L’exposition retrace la vie d’Anne Frank et la met en lien avec des expériences de discrimination et d’exclusion actuelles, basées sur des entretiens avec des jeunes aux origines et identités diverses. Elle sera présentée dans le cadre d’un événement parallèle consacré à la prévention de l’extrémisme violent.

Depuis sa naissance en 1929, en passant par son enfance en Allemagne et aux Pays-Bas et sa vie en cachette à Amsterdam durant la Seconde Guerre mondiale, l’exposition raconte la vie d’Anne jusqu’à sa mort dans le camp de concentration de Bergen-Belsen en 1945. L’exposition rend un hommage particulier à l’héritage que représente son journal et aux efforts de son père pour préserver son histoire et avec elle, celle de millions de Juifs qui ont péri durant l’Holocauste.

L’exposition met également en perspective la vie personnelle d’Anne ainsi que celle de ses proches  dans le contexte historique global, en donnant des explications détaillées sur l’ascension du nazisme, la Seconde Guerre mondiale et la persécution des Juifs.

Elle fait entendre la voix de jeunes d’aujourd’hui, et met en lien l’histoire d’Anne Frank avec des expériences d’exclusion et de discrimination actuelles, ainsi qu’avec les dangers de la propagande et du discours haineux. En 1970, Otto Frank a dit : « Ce qui s’est passé, nous ne pouvons plus le changer. La seule chose que nous puissions faire, c’est de tirer les leçons du passé […]. Il est du devoir de chacun de combattre les préjugés. » Les visiteurs sont encouragés à réfléchir à leurs propres perceptions des autres et d’eux-mêmes, et à la façon dont les sociétés modernes peuvent améliorer la résilience des jeunes face aux idéologies qui incitent à la haine et à la violence.

L’exposition marque la première collaboration de la Maison Anne Frank avec l’UNESCO et bénéficie du soutien de la Délégation des Pays-Bas auprès de l’UNESCO.