Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Une exposition de l’UNESCO célèbre la participation des femmes rurales sur les ondes des radios locales

02 Mars 2018

Les stations de radio locales soutenues par l'UNESCO défient les normes sexistes en Afrique et encouragent les femmes rurales à participer au débat public et à promouvoir leur autonomie. Une exposition offerte par l'UNESCO, intitulée « Femmes rurales sur les ondes », met en lumière des histoires inspirantes portant la représentation des femmes rurales dans les médias -  un groupe d'ordinaire très peu représenté.

« Femmes rurales sur les ondes » sera inauguré en Salle Miró le 8 mars 2018, à l’occasion de la Journée internationale des femmes. L’exposition est construite autour d'émissions de radio de la vie réelle recueillies auprès des stations locales dans 10 pays d'Afrique subsaharienne. À travers d’installations audio, vidéo et créatives, elle présente les témoignages de femmes rurales bénéficiant des radios locales impliquées dans le projet « Renforcer les radios locales par le biais des TIC ».

Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes d'être analphabètes, et les femmes rurales sont particulièrement à risque. À l'échelle mondiale, seulement 39% des filles rurales fréquentent l'école secondaire et elles souffrent souvent de niveaux inférieurs d'intégration civique et d'accès à l'information, ainsi que d'une exclusion des cercles de décision.

La radio représente souvent le moyen pour ces communautés isolées accéder à l'information et participer au débat public. L'inclusion des voix de femmes et des questions liées au genre sur les ondes a le pouvoir de promouvoir l'autonomisation des femmes en brisant le cercle d'inégalité et de la dépendance.

Suite aux activités de formation offertes par l'UNESCO à travers le projet, le personnel de la radio est mieux à même de couvrir et de confronter les questions de genre à travers sa programmation, et la représentation des femmes à l'antenne est améliorée.

« Après avoir suivi des formations à l'UNESCO, je paye toujours attention au langage que j'utilise à l’antenne. Il ne doit pas être dégradant pour les femmes ou les hommes », a déclaré Prossy Nantume, journaliste pour Mama FM en Ouganda. « Je m'assure que les hommes et les femmes soient tous deux représentés par nos émissions en incluant leurs deux voix. »

Les clubs d'auditeurs dédiés les femmes rurales sont l'un des moyens par lesquels les stations de radio locales soutenues renforcent les connaissances des médias et de l'information parmi les femmes.

Au Rwanda, Radio Isangano a aidé à créer des groupes d'auditeurs composés de femmes agricultrices pour mieux faire entendre la voix des femmes dans le débat public et promouvoir des représentations saines des genres sur l'air.

L'exposition « Femmes rurales sur les ondes » sera présentée dans la Salle Miró au siège de l'UNESCO à Paris jusqu'au 16 mars 2018.

Tous les matériaux présentés dans l'exposition ont été recueillis grâce au projet « Renforcer les radios locales par le biais des TIC » de l'UNESCO, soutenu par la Suède, qui vise à renforcer la capacité des radios locales à fournir aux populations marginalisées, en particulier dans les zones isolées et défavorisées, un accès fiable et de qualité à l’information sur les sujets qui affectent leur vie. En s'attaquant à l'égalité des sexes dans les médias, l'UNESCO contribue à autonomiser les femmes et à promouvoir l'égalité des sexes afin de promouvoir l'autonomie des femmes, conformément à l'ODD 5.

Pour en savoir plus sur les célébrations de la Journée internationale des femmes à l’UNESCO, suivez ce lien.