News

Des filles conçoivent des solutions en lien avec l’intelligence artificielle lors du hackathon virtuel organisé par Microsoft et l’UNESCO

23/03/2021

« Cette année a été très perturbante pour les élèves du monde entier et il est plus important que jamais que les filles possèdent les compétences numériques nécessaires pour participer à l’éducation, à la société et au monde du travail » a déclaré Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO. « Le message de l’UNESCO est que l’IA doit servir et bénéficier à l’humanité – la révolution numérique doit être inclusive. »

La pandémie de COVID-19 a fait de l’apprentissage à distance et mixte un élément de plus en plus important dans la nouvelle normalité, mais la révolution numérique qui transforme nos sociétés continue d’être conduite surtout par des hommes dans un contexte où 2 milliards de femmes sont hors ligne.

Si des mesures ne sont pas prises pour refermer la fracture numérique entre les genres et renforcer les compétences numériques des filles et des femmes, les contributions de la moitié de la population mondiale continueront d’être laissées de côté.

Microsoft, partenaire de la Coalition mondiale pour l’éducation de l’UNESCO, et l’UNESCO ont organisé un hackathon virtuel pour engager les filles dans l’intelligence artificielle (IA) et élargir leur compréhension de la nature de l’IA et des moyens de s’adapter à un paysage IA en constante évolution, et pour qu’elles prennent le contrôle éthique du développement et de l’utilisation de l’IA.

 L’édition pour les filles du Hackathon IA virtuel Imagine Cup Junior a réuni 80 élèves du secondaire et leurs enseignantes de 11 pays d’Afrique, des États arabes et d’Europe.

« Ce hackathon m’a vraiment ouvert l’esprit à la présence de l’IA dans notre vie » a déclaré une jeune fille participante. « L’IA est quelque chose que je veux étudier à l’université. »

Le thème du hackathon a été « L’IA pour la Terre » et toutes les activités ont été en rapport avec les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies pertinents. Pendant deux jours, les filles participantes ont fait des exercices pratiques axés sur l’utilisation de l’IA pour mieux comprendre la durabilité – en particulier le changement climatique et la perte de la biodiversité.

Par exemple, les filles ont appris différentes techniques de prédiction et de modélisation IA, telles que les arbres de décision et les forêts aléatoires. Elles ont également appris la collecte des données, le nettoyage des données, les algorithmes de classification des images et les tests statistiques.

Dans le cadre d’un défi conceptuel, les filles ont travaillé en équipe pour inventer une solution d’IA destinée à sauver une espèce en voie de disparition. Huit équipes finalistes ont présenté devant un jury le problème sur lequel elles avaient choisi de travailler et la solution d’apprentissage machine qu’elles proposaient pour y répondre.

  • Team Clustering d’Espagne a remporté le défi avec une solution d’IA qui permettrait de protéger la mer Méditerranée en prédisant l’évolution des températures de la mer et en identifiant les zones les plus polluées.
  • Team Cognition d’Afrique du Sud s’est classée deuxième pour sa solution d’IA visant à sauver les lycaons – une espèce africaine menacée par la perte d’habitat, la maladie, leurs prédateurs et les humains – en fournissant des informations de suivi détaillées, basées sur les modèles comportementaux des animaux et les changements environnementaux qui informeraient et amélioreraient le temps d’intervention pour leur sauvetage.
  • En troisième place, l’équipe OCR de Croatie a été distinguée pour sa solution complexe de sauvetage des vautours fauves qui jouent un rôle important dans la promotion d’un cycle de nettoyage naturel.

Les filles VEULENT œuvrer dans le domaine de la technologie. Le niveau de talent, de passion et d’engagement dont ont fait preuve les jeunes filles lors du hackathon a été vraiment émouvant

Formatrice principale du hackathon IA virtuel Imagine Cup Junior, Joanne Healy, Microsoft

« Les filles VEULENT œuvrer dans le domaine de la technologie. Le niveau de talent, de passion et d’engagement dont ont fait preuve les jeunes filles lors du hackathon a été vraiment émouvant. » – Formatrice principale du hackathon IA virtuel Imagine Cup Junior, Joanne Healy, Microsoft.

L’UNESCO s’appuie sur la créativité numérique des jeunes pour façonner des solutions d’avenir. « Des événements en ligne comme ce hackathon peuvent avoir un impact considérable pour donner confiance aux jeunes filles pour qu’elles deviennent des actrices du monde numérique » déclare Davide Storti, Coordinateur YouthMobile – une initiative de l’UNESCO qui favorise une utilisation innovante de la technologie pour résoudre les problèmes locaux de développement durable et dont les membres ont participé au hackathon.

L’événement a été une contribution au Groupe traitant les questions d’égalité des genres de la Coalition mondiale pour l’éducation. Lancée par l’UNESCO en mars 2020, la Coalition mondiale pour l’éducation rassemble plus de 1 600 membres de la famille des Nations Unies, de la société civile, du milieu universitaire et du secteur privé pour garantir la #ContinuitéPédagogique.

En savoir plus :

 

Photo: Dmytro Zinkevych/Shutterstock.com