Les filles peuvent coder: Le programme Information pour tous de l'UNESCO lance un nouveau projet au Ghana

22 Janvier 2018

news_220118_ghana_1.jpg

Première dame du Ghana Mme Rebecca Akufo-Addo (au milieu) lors de la cérémonie de lancement
du projet Girls Can Code UNESCO/PIPT.
© UNESCO

La Première Dame du Ghana Mme Rebecca Akufo-Addo a lancé la semaine dernière à Accra un projet UNESCO/PIPT sur l'autonomisation des femmes et des filles par les TIC, dans le cadre duquel environ 300 élèves du secondaire seront formés au développement de codes et d'applications.

Intitulé «Girls Can Code», le projet vise à former des adolescents âgés de 11 à 14 ans dans dix écoles des dix régions du pays. Il a été conçu dans le cadre du Programme Information pour tous (PIPT) de l'UNESCO et vise à instaurer l'équité et à réduire l'écart entre les hommes et les femmes dans l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Lors de la cérémonie qui a eu lieu le 17 janvier 2018, Mme Akufo-Addo a souligné le rôle de la technologie dans notre monde en évolution rapide, indiquant qu'elle pourrait être utilisée pour améliorer les perspectives économiques des femmes tout en comblant le fossé entre les sexes. "Alors que de plus en plus de femmes comprennent la valeur des TIC en termes de moyens de subsistance durables, elles amélioreront leur qualité de vie et deviendront des membres plus productifs de la société. En fin de compte, nous aiderions les jeunes filles à devenir des penseurs critiques et des créateurs de technologies », dit-elle.

Commentant le lancement de cette initiative majeure, Mme Chafica Haddad, Présidente du PIPT a souligné: "Nous sommes très fiers et reconnaissants du soutien apporté par Son Excellence Mme Rebecca Akufo-Addo, Première Dame du Ghana, au Projet PIPT-IFAP" Girls Can Code". J'espère que cet événement important encouragera plus de sponsors des institutions publiques et du secteur privé à soutenir davantage le projet et à contribuer à sa mise en œuvre réussie et à son extension. Ce projet est un excellent exemple de partenariat efficace pour l'autonomisation des filles grâce aux technologies de l'information et de la communication dans le cadre du mandat et des priorités du PIPT. "

Selon Mme Melody Boateng, responsable nationale des programmes pour les sciences exactes et naturelles au Bureau de l'UNESCO à Accra, les jeunes filles sélectionnées pour le projet ont une chance unique de contribuer au développement du pays. Elle les a donc exhortés à en profiter. Elle a félicité la Première Dame pour son soutien et a rendu hommage à l'Ambassadeur Johanna Odonkor Swankier pour ses efforts inlassables en faveur du lancement du projet.

La fondatrice et présidente de la Société du patrimoine et de la culture d'Afrique (HACSA), Mme Johanna Odonkor Svanikier, ancienne ambassadrice du Ghana en France et ancienne déléguée permanente du Ghana auprès de l'UNESCO, a présidé l'événement.

"Girls Can Code" sera mis en œuvre par l'UNESCO, en collaboration avec Advance Information Technology Institute (Centre d'excellence Kofi Annan en TIC (AITI-KACE), Ghana Education Service (GES), Héritage et Société culturelle d'Afrique (HACSA), DreamOval et Soronko Solution.

Le Programme Information pour tous (PIPT) a été créé en 2001 pour fournir une plateforme de coopération internationale dans le domaine de l'accès à l'information et au savoir pour la participation de tous dans les sociétés du savoir. Le PIPT est un programme intergouvernemental unique de l'UNESCO qui vise à garantir que toutes les personnes aient accès à l'information qu'elles peuvent utiliser pour améliorer leur vie.