Article

Formation en microsciences, intelligence artificielle et robotique

05/02/2020
Brazzaville, Congo

Offrir une expérimentation pratique en sciences naturelles, chimie, biologie, physique, pour les élèves et étudiants à travers des mallettes de Microscience accompagnées d’ouvrages pédagogiques spécialement conçus pour ce type d’équipementune expérimentation pratique en sciences de la vie et de la terre, sciences physiques, intelligence artificielle et robotique aux enseignants et inspecteurs, tel a été le leitmotiv de la formation en microsciences, intelligence artificielle et robotique réalisée au Lycée Victor Augagneur de Pointe-Noire, du 26 au 28 novembre 2019. C’est le second atelier du genre. Le premier avait eu lieu du 28 au 31 mai 2019 au Lycée de la Révolution.

Organisé par le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, avec l’appui technique et financier de l’UNESCO, cette formation a connu la participation de 50 enseignants et inspecteurs du département de Pointe-Noire, dont 38 ont été retenus comme critique pour poursuivre les apprentissages.

L’objectif de cet atelier consistait à vulgariser et à faire approprier les concepts de microsciences, d’intelligence artificielle et de robotique aux apprenants-formateurs, de façon à améliorer les apprentissages et susciter l’intérêt des jeunes pour les sciences exactes dans les domaines de la chimie, de la physique, des sciences de la vie et de la terre, par des manipulations avec des kits simples afin de pallier le déficit des travaux pratiques en sciences. Et dans la foulée, permettre une intériorisation des principes de l’intelligence artificielle, par leur application à la robotique. In fine, ce projet consiste à introduire la méthodologie de microsciences au sein du système éducatif national.

 

Durant trois jours, les enseignants et inspecteurs ont réalisé 7 tests expérimentaux en sciences de la vie et de la terre, 9 manipulations en sciences physiques, 2 en intelligence artificielle et 4 tests en robotique (programmation, codage, impression en 3 D et fabrication des robots). Il en a été de même pour les deux vagues de 40 élèves chacune qui se sont relayées pour faire les mêmes manipulations.

Tous les participants ont souhaité ardemment la réplique de cet atelier qui permet de réaliser des manipulations scientifiques pratiques, ce qui n’existe guère dans les écoles.

Avec le concours de M. Richard Bouka, Coordonnateur Régional ai du Secteur Sciences, de M. Nazaire Biwolé, Directeur du Centre d’Excellence en Microsciences, de M. Joan Nadal Pubill, expert en robotique, et des formateurs issus du premier Atelier, la cinquantaine des participants et plus 80 élèves du lycée ont suivi les instructions pratiques en matière de microsciences, d’intelligence artificielle et de robotique.

 

La cérémonie d’ouverture du 26 novembre était marquée, par trois allocutions : celle du Directeur départemental de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation de Pointe-Noire, M. Jean Baptiste Sitou, du Spécialiste Régional des Sciences de l’UNESCO, M. Richard Bouka et du Directeur de cabinet du Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Adolphe Mbou-Maba.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur de Cabinet a rappelé les objectifs assignés à ce projet et ses liens consubstantiels avec le Plan national de développement 2018-2022 qui met l’accent notamment sur la valorisation du capital humain.

Au terme des travaux chaleureusement accueillis par les participants, le Directeur départemental a insisté sur la nécessité du suivi, de l’évaluation et du partage des acquis auprès d’autres formateurs pour démultiplier les résultats significatifs de l’atelier.