Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Former les enseignants à l’avenir que nous voulons

07 Décembre 2018

Lors de sa réunion annuelle à Montego Bay, en Jamaïque, du 5 au 9 novembre, l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour Éducation 2030 a adopté une déclaration visant à faire en sorte que les questions liées aux enseignants restent au centre de l’agenda mondial de l’éducation.

À travers cette déclaration, l’Équipe spéciale sur les enseignants renforce sa vision selon laquelle une profession enseignante hautement valorisée, qualifiée et bien formée est au cœur du droit à l’éducation. Ainsi, elle formule les recommandations suivantes :

  • Les partenaires internationaux devraient intensifier leurs efforts pour élaborer des définitions et des classifications consistantes pour enseignants qualifiés et formés, ainsi que pour renforcer les mécanismes de coopération et d’établissement des rapports afin de garantir le suivi intégral de l'objectif 4.c de l'Objectif de développement durable.
  • Les gouvernements devraient garantir un financement adéquat de tous les biens publics, y compris la force enseignante, principalement grâce à une mobilisation des ressources nationales fondée sur des politiques budgétaires socialement justes, à des mesures rigoureuses contre la corruption et les flux financiers illégaux, à des politiques enseignantes et des pratiques de déploiement des enseignants efficaces et effectives mises au point avec l’implication totale des enseignants et de leurs organisations, et à la poursuite de la mobilisation des ressources externes pour compléter les ressources nationales des pays.

Par ailleurs, la double perspective de l’agenda Éducation 2030 sur l’équité et l’apprentissage place les enseignants au cœur des réponses politiques qui devraient favoriser l’égalité de la participation et de l’apprentissage dans le monde. Les enseignants peuvent être une force égalisatrice puissante pour surmonter l’inégalité des chances dès la naissance. Le recrutement massif de nouveaux enseignants peu ou pas formés, en particulier dans les pays les moins développés, constitue une réelle source d’inquiétude.

L’Équipe spéciale sur les enseignants a également exprimé sa préoccupation quant au fait que la formation des enseignants n’a pas suivi le rythme pour préparer les nouveaux enseignants à faire face aux changements rapides dus à la mondialisation, aux migrations, aux changements démographiques et à des avancées technologiques qui marqueront l’avenir de l’éducation.

En outre, la formation des enseignants dans ce monde de plus en plus complexe doit être tournée vers l’avenir et préparer les enseignants qui sont eux-mêmes en apprentissage permanent. Elle doit permettre aux enseignants de réfléchir à un type d’éducation qui soit pertinent et adapté aux besoins des jeunes dans l’environnement d’apprentissage en mutation du XXIe siècle.

L’Équipe spéciale sur les enseignants reconnaît l’importance croissante des technologies de l’information et de la communication dans l’éducation. Toutefois, les technologies devraient être considérées comme un outil de soutien pour les enseignants et non de substitution. La formation des enseignants devrait donc permettre à ces derniers d’utiliser les technologies pour soutenir l’apprentissage au sein d’un cadre éducatif holistique et centré sur l’humain.

L’Équipe spéciale a également rappelé que la formation des enseignants devait être perçue comme une formation tout au long de la carrière et qu’il conviendrait d’accorder une attention particulière à la nature du développement professionnel des enseignants, aux cadres de compétences, au développement des curricula et aux communautés d’apprentissage/communautés de pratique de la profession. L’enseignement étant une profession basée sur le savoir, les enseignants et les formateurs devraient être encouragés à mettre à jour continuellement leur base de connaissances.

À travers cette déclaration, l’Équipe spéciale sur les enseignants encourage une formation des enseignants qui permette à ces derniers de gérer le changement et d’être en mesure de façonner un avenir juste et équitable, en ne laissant personne de côté.

Cette déclaration reflète la conviction de l’UNESCO selon laquelle le droit à l’éducation ne peut être réalisé sans des enseignants formés et qualifiés. Les enseignants constituent l’un des facteurs les plus influents pour améliorer les résultats de l’apprentissage et l’UNESCO appelle depuis longtemps à mieux former les enseignants pour garantir une éducation inclusive et de qualité pour tous.

L’UNESCO, qui est l’un des membres fondateurs de l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour Éducation 2030, a appuyé ses travaux depuis sa création en 2008 et héberge son Secrétariat.