Forum de Cuzco : l’Amérique latine et les Caraïbes célèbrent les 50 ans de la Convention de 1970

01/10/2020

Dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de la Convention de l'UNESCO de 1970, l’UNESCO a organisé, en collaboration avec le gouvernement péruvien, le « Forum de Cuzco : Dialogue régional technique sur le futur de la coopération internationale dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels » pour la région Amérique latine et Caraïbes, les 1er et 8 octobre 2020.

Ce premier dialogue organisé au niveau régional, a été présidé par Leslie Urteaga, Vice-ministre du patrimoine culturel et des industries culturelles du Pérou. Lors de son discours d’ouverture, Mr Ernesto Ottone R., Sous-Directeur Général de l'UNESCO pour la Culture a, d’ailleurs rappelé qu’ « au cours des dernières décennies, nous avons assisté à une augmentation exponentielle du trafic illicite de biens culturels. C'est une triste réalité qui touche toutes les régions du monde, y compris l'Amérique latine et les Caraïbes. Nous avons le devoir de protéger les valeurs du passé, qui sont essentielles pour les sociétés d'aujourd'hui et de demain ».

Quinze États membres de la région d’Amérique Latine et des Caraïbes, ainsi que des professionnels du patrimoine culturel et du système judiciaire se sont exprimés autour de présentations d'experts sur la problématique du trafic illicite de biens culturels, les fouilles illégales et le commerce en ligne pendant la COVID-19. En apportant leurs expertises sur les méthodes de prévention et de surveillance du trafic illicite des biens culturels, les experts ont notamment proposé des actions conjointes entre les douanes et les autorités gouvernementales. Cette première session a ainsi permis de renforcer la coopération entre les pays de la région sur les régimes actuels, mais également de penser les défis et les perspectives d'avenir de l'action nationale et de la coopération entre les pays.

La seconde session du 8 octobre 2020 a rassemblé plusieurs pays de la région d’Amérique latine et des Caraïbes tels que l’Argentine, le Brésil, le Pérou et le Mexique, mais également l’Egypte, l’Espagne, la France et l’Italie (en qualité d’observateurs). Complémentaire au premier dialogue, cette session a porté sur les moyens techniques permettant le renforcement de la mise en œuvre de la Convention de 1970, de son efficacité et de sa visibilité dans ses aspects juridiques, politiques et opérationnels. Consacrée à un échange sur les moyens d'améliorer les systèmes et mécanismes actuels de lutte contre le trafic illicite de biens culturels, la seconde session a cherché à recueillir les points de vue des pays exportateurs et importateurs de ces biens trafiqués. La nécessité   d’un renforcement des outils nécessaires à la lutte contre le trafic illicite tels que les inventaires numérisés des collections et les bases de données d’œuvres d’art volées a été souligné.   La préparation d’une réunion d'experts prévue en 2021, qui proposera un projet de Dispositions modèles sur la prévention et la lutte contre le trafic illicite des biens culturels pour la région a également été abordée.

A l’issue de ce Forum, le gouvernement péruvien préparera un rapport conjoint comme contribution à la Conférence internationale de Berlin, Allemagne, « Patrimoine culturel et multilatéralisme : stratégies régionales et internationales pour la protection du patrimoine culturel », qui se tiendra du 16 au 18 novembre 2020 pour commémorer l'anniversaire de la Convention de l'UNESCO de 1970.