Un forum de l’UNESCO sur les trois dimensions de l'apprentissage s’ouvre à Hanoi, au meilleur moment pour l'humanité et la planète

03/07/2019

« Ce forum a lieu à un moment significatif » a déclaré la Sous-Directrice générale de l'UNESCO, Stefania Giannini, à l’occasion de l’ouverture officielle du Forum 2019 de l’UNESCO sur l'éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale à Hanoi, au Vietnam, le 2 juillet 2019.

« Le 9 juillet prochain, le Forum politique de haut niveau des Nations Unies à New York examinera l'Objectif de développement durable 4 pour la première fois depuis son adoption en 2015. Il constituera une plate-forme réaffirmant la place centrale de l'éducation dans l’avènement d’un monde meilleur, en particulier parce qu’elle dote les enfants et les jeunes de la sensibilité, des compétences et des valeurs nécessaires pour apprécier notre humanité et notre planète partagées. Ceci est au cœur de l'éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale » a-t-elle déclaré.

En sa qualité d’organisation chef de file de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) par le biais de l'éducation au développement durable (EDD) et de l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM), l'UNESCO a rassemblé plus de 350 experts, praticiens et décideurs politiques de 100 pays pour un forum de deux jours qui explorera le thème « Apprendre et enseigner pour des sociétés pacifiques et durables : de la petite enfance à l'enseignement primaire et secondaire ».

L'UNESCO a présenté une nouvelle publication ESD and GCED Up Close (en anglais) qui explore une approche holistique de l'éducation mettant l'accent sur les trois dimensions de l'apprentissage – cognitive, socio-émotionnelle et comportementale – à partir des résultats d'une étude récente de l'UNESCO sur les politiques et les documents des programmes d’enseignement de dix pays.

Le forum a cherché à savoir si et de quelle manière ces trois dimensions de l'EDD et de l’ECM étaient reflétées dans l'enseignement pré-primaire, primaire et secondaire, soulignant les améliorations à apporter et les défis à surmonter.

Tous les intervenants présents à la cérémonie d’ouverture ont reconnu le rôle important que jouent les trois dimensions de l'apprentissage dans l’avènement d'un avenir durable. Le ministre de l'Éducation et de la formation du Vietnam, Phung Xuan Nha, a déclaré que le pays avait entamé une réforme complète et radicale de l'éducation en 2013. « Notre objectif n'est pas seulement d'intégrer le développement durable à l’enseignement, mais aussi de mobiliser l'éducation en tant que moyen inclusif de réaliser tous les ODD. Nous demeurons cependant confrontés à de nombreuses questions concernant sa mise en œuvre au quotidien. »

Il a ajouté : « J'espère que ce Forum offrira de nombreuses expériences et initiatives partagées et qu’il en ressortira de nouvelles perspectives, approches et partenariats. »

Le vice-ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Président de la Commission nationale du Vietnam pour l'UNESCO, Dr Le Hoai Trung, a également affirmé : « Les réalisations passées en matière de développement socio-économique et d'intégration internationale montrent que c'est le facteur humain, et non les ressources naturelles, qui constitue l'élément déterminant du développement durable de chaque nation. Cela signifie aussi qu’une réforme et un renouvellement constants de l'éducation sont un moyen efficace d’ouvrir aux êtres humains une ère nouvelle, marquée par le courage et l’intelligence pour surmonter les défis mondiaux à une époque d'intégration internationale. »

En tant que principal intervenant, le ministre de l'Éducation du Bhoutan, Jar Bir Rai, a souligné qu’il était possible de dire que les déséquilibres de statut économique et la dégradation de l'environnement naturel avaient entraîné un conflit mondial. « Le déséquilibre de nos domaines cognitif, psychomoteur et émotionnel, ce que l’on désigne comme les trois domaines de l'apprentissage, pourraient expliquer nombre de phénomènes catastrophiques qui sont devenus la réalité d'aujourd'hui. Il est devenu important pour nous de réfléchir sur le présent que nous avons créé et sur l'avenir que nous voulons dessiner. Et ceux qui ont un rôle dans l'éducation portent une responsabilité bien plus grande que nous l'imaginons. »

Organisée en séances plénières interactives et en ateliers parallèles, la session du forum avait pour objet d’élargir et de renforcer les partenariats et les possibilités de réseautage autour du thème, invitant le débat et suscitant le dialogue ainsi que le partage d’informations pratiques, de bonnes pratiques et de connaissances.

Les participants ont présenté des approches innovantes et prometteuses sur les façons de s’attaquer aux lacunes et d'exploiter pleinement le potentiel des trois domaines de l'apprentissage afin de réaliser l'Agenda 2030 pour le développement durable, en particulier la Cible 4.7 qui a trait à l’EDD et à l’ECM.

Le forum a été organisé par l’UNESCO en coopération avec le Ministère de l’Éducation et de la Formation du Vietnam et la Commission nationale du Vietnam pour l’UNESCO, avec le soutien supplémentaire du Ministère de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et de la technologie du Japon, du Fonds japonais de l’UNESCO pour le Programme d’action global pour l’EDD et de l’Asia-Pacific Centre for Education for International Understanding (APCEIU).

L'événement sera suivi d'une réunion finale des réseaux partenaires du Programme d'action global (GAP) qui examinera et analysera les cinq années écoulées sur le suivi de la Décennie des Nations Unies pour l’EDD (2005-2014). La réunion discutera également du lancement de l’EDD pour 2030, qui remplacera le GAP l’an prochain.