News

Le Forum régional du projet Emploi des jeunes dans la région méditerranéenne fait le point sur les progrès accomplis et lance une initiative en faveur des compétences numériques

16/04/2021

Les pays du Sud du bassin méditerranéen sont confrontés à de nombreux défis dans les domaines politique, social et économique et le taux de chômage des jeunes dans la région est l’un des plus élevés au monde. Outre la hausse rapide des taux de chômage et par-delà la pandémie de COVID-19, les marchés du travail ainsi que les besoins de compétences subissent des transformations radicales. Pour que la région puisse relever ces défis, il faut donc à la fois des systèmes robustes pour suivre l’évolution de la demande de main-d’œuvre et déterminer l’évolution des besoins des employeurs en matière de capital humain, et des dispositifs systématiques pour répondre aux nouveaux besoins de compétences.

Le projet Emploi des jeunes dans la région méditerranéenne (YEM) financé par l’Union européenne a collaboré avec huit pays de la région entre 2018 et 2021 pour relever ces défis grâce au renforcement des capacités et à une collaboration nationale et régionale.

Le 8 avril 2021, le Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth a accueilli un Forum régional en ligne relevant du projet YEM et réunissant environ 120 participants de la région. Le but était de faire le point sur les résultats obtenus ; de partager et discuter des développements récents, des tendances et des pratiques innovantes dans chaque domaine thématique ; et enfin de débattre de la voie à suivre.

Parmi les participants figuraient des experts du domaine de la prévision et de l’évaluation des compétences, de l’apprentissage en milieu professionnel et des compétences numériques et entrepreneuriales, ainsi que des représentants des gouvernements, de la société civile et des jeunes des pays bénéficiaires.

Le modérateur M. Salim Shehadeh, Spécialiste du programme au Bureau de l’UNESCO à Beyrouth, a ouvert le forum, suivi d’allocutions d’ouverture prononcées par Mme Hana Yoshimoto, Chef de l’unité Éducation et Spécialiste principale du programme du Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation dans les États arabes ; Mme Iva Babic, Responsable de programme à la DG NEAR de l’Union européenne, et M. Borhene Chakroun, Directeur de la Division Politiques et systèmes d’apprentissage tout au long de la vie, Secteur de l’Éducation de l’UNESCO.

Les intervenants de la session d’ouverture ont souligné l’importance du projet pour la région et pour les efforts entrepris dans le but de renforcer la collaboration entre les pays participants et de réduire le chômage des jeunes. La mise en œuvre du projet s’est d’ailleurs poursuivie même pendant la pandémie de COVID-19. M. Chakroun a également souligné que ce projet est aligné sur la Stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP qui arrive à son terme cette année, créant un espace pour une feuille de route renouvelée sur le renforcement de l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) dans les États membres pendant les cinq prochaines années.

La séance d’ouverture du Forum s’est achevée sur une vidéo regroupant les témoignages de représentants des pays à propos de l’impact du projet YEM, et par une présentation de M. Oussama Ghneim, Responsable du projet YEM au Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth, concernant les activités restant à effectuer d’ici la fin juillet 2021.

Les participants ont ensuite été répartis en trois filières chargées individuellement d’approfondir une des composantes thématiques. Chaque filière a entendu des présentations de représentants des pays, d’experts du domaine et des témoignages de représentants de jeunes. Les thèmes des sessions et les composantes du projet ont été les suivants : prévoir les besoins futurs de compétences - méthodologies utilisées dans les pays YEM ; les compétences numériques et entrepreneuriales en EFTP ; et l’apprentissage en milieu professionnel en EFTP.

L’acquisition des compétences numériques et entrepreneuriales dans les programmes d’EFTP est indispensable dans le monde digital d’aujourd’hui.

Aujourd’hui, l’acquisition des compétences numériques est essentielle pour l’emploi. Une étude préliminaire menée dans les pays du projet YEM montre que les programmes d’EFTP ne sont pas suffisamment équipés dans ces pays pour transmettre aux diplômés les compétences numériques de base et spécifiques de l’emploi.

M. Chakroun, Division Politiques et systèmes d’apprentissage tout au long de la vie, UNESCO

La filière consacrée aux compétences numériques et entrepreneuriales en EFTP a aussi été l’occasion de lancer officiellement une collaboration entre l’UNESCO et Pix dans le cadre du projet YEM. M. Benjamin Marteau et Mme Elsa Dufayard de Pix, France, ont présenté l’approche méthodologique qui permet d’intégrer les compétences numériques dans l’EFTP.                                                                   

Alors que les compétences numériques sont de plus en plus essentielles pour accéder au marché du travail, l’UNESCO a entamé fin 2020 une collaboration avec Pix, un service public français pour évaluer, développer et certifier les compétences numériques. Le but est d’aider les jeunes stagiaires à acquérir les compétences numériques nécessaires dans la région, dans le cadre du projet YEM. À la suite de consultations avec des représentants nationaux, Pix va organiser cinq webinaires interactifs dans les pays bénéficiaires, au cours desquels les représentants des pays seront :

  • familiarisés avec la plate-forme Pix, son référentiel et sa méthodologie ;
  • initiés à l’utilisation de la plate-forme dans les établissements de formation et à l’élaboration de scénarios pédagogiques pour le développement des compétences numériques ;
  • équipés pour développer les profils de compétences numériques spécifiques des métiers ;
  • invités à fournir un retour d’expérience concernant le contenu de la plate-forme et son référentiel afin de contribuer à sa contextualisation ;
  • prêts à mettre en œuvre des campagnes d’évaluation et de développement des compétences numériques dans les établissements de formation.

Cette collaboration est essentielle pour enrichir l’objectif du projet, qui est d’intégrer les compétences numériques dans les programmes d’EFTP, afin d’assurer la résilience des jeunes dans des économies difficiles et sur des marchés du travail de plus en plus digitalisés.

Le projet YEM tire parti des réalisations de la composante Emploi du projet NET-MED Youth financée par l’UE. Il a contribué à l’élaboration des modèles de prévision des compétences et il a mobilisé des acteurs nationaux clés – institutions nationales, représentants de jeunes et secteur privé - afin de comprendre et d’exploiter les résultats de cet exercice pour élaborer des politiques concernant l’EFTP. Le projet est financé par l’Union européenne et mis en œuvre sur une période de trois ans (2018-2020) – et il a été prolongé jusqu’en juillet 2021. Son objectif est de soutenir l’emploi et l’entreprenariat des jeunes dans la région méditerranéenne en améliorant la prévision des compétences et les systèmes d’EFTP.

 

Photo: MOHAMED BADDAR/Shutterstock.com